Mosley noue des regrets envers la Chine et l'Inde

Max Mosley quittera bientôt la présidence de la FIA, l'heure est donc au bilan

Max Mosley quittera bientôt la présidence de la FIA, l'heure est donc au bilan. Le Britannique affirme que son plus grand regret est de ne pas avoir réussi à développer le sport automobile en Chine et en Inde.

Interrogé par l'Evening Standard, sur ce qu'il regrettait, Max Mosley a répondu : « Ne pas avoir de Michael Schumacher en Chine ou en Inde. »

Pour le président de la FIA, il aurait fallu mettre en place des structures pour permettre aux jeunes talents de se montrer : « Si nous avions organisé du karting pour les jeunes, des talents auraient émergé. Lewis Hamilton a commencé de cette manière et Ayrton Senna faisait du kart à six ans. »

Max Mosley a affirmé que l'échec du budget plafond ne sera pas une source de regret pour lui. Il s'est également dit content que son objectif de réduire les coûts en Formule 1 sera poursuivi par les équipes.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Michael Schumacher , Lewis Hamilton , Ayrton Senna
Type d'article Actualités