Mosley vers un cinquième mandat ?

Il y a moins d'un an, les goûts sexuels du président de la FIA, Max Mosley, avaient fait le tour du monde en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire à tel point que les journaux du monde entier en firent la une de leurs publications

Il y a moins d'un an, les goûts sexuels du président de la FIA, Max Mosley, avaient fait le tour du monde en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire à tel point que les journaux du monde entier en firent la une de leurs publications.

Peu de temps après que ce scandale eut éclaté, Mosley avait déclaré qu'il ne se représenterait probablement pas à sa propre succession en octobre 2009 et qu'il se ferait plus discret sur l'ensemble de la saison 2008.

Aujourd'hui, le britannique multiplie les interventions devant la presse et déclare qu'il n'excluait pas l'éventualité de rester à la tête de la FIA pour quatre nouvelles années, ce qui serait son cinquième mandat.

"Lorsque beaucoup de gens disent 'vous devriez rester', il serait grossier de ne pas le faire. En ce moment, c'est ce qu'ils disent et c'est très flatteur. Je suis conscient qu'une décision doit être prise et cela se fera probablement lors du meeting du Conseil Mondial de la FIA à la fin du mois de juin."

Mosley a ajouté que celui qui doit prendre la tête de la FIA doit posséder beaucoup d'expérience dans le milieu de la compétition automobile et que d'après lui, il y aurait pas moins de six ou sept candidats à sa succession.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités