Todt blâme Ecclestone pour le GP de Bahreïn

Dans un énième retournement de situation, les organisateurs du Grand Prix de Bahreïn ont décidé de retirer l’épreuve du calendrier

Dans un énième retournement de situation, les organisateurs du Grand Prix de Bahreïn ont décidé de retirer l’épreuve du calendrier. Jean Todt, président de la FIA, blâme Bernie Ecclestone qui, selon lui, a l’entière responsabilité dans la gestion du calendrier de la Formule 1.

Il n’y aura donc pas de Grand Prix de Bahreïn cette année et la manche indienne retrouvera sans doute sa date initiale, le 30 octobre.

Face à ce fiasco, Todt a fortement critiqué le détenteur des droits commerciaux de la Formule 1 qui a tenté par tous les moyens de trouver une nouvelle date pour l’épreuve bahreïnie sans pour autant y parvenir.

"Le championnat du monde de Formule 1 est régi par les Accords Concorde, dont les dispositions prévalent sur les dispositions du Code Sportif International. Sous les Accords Concorde, la responsabilité d’établir un calendrier et de le soumettre à la FIA pour approbation incombe directement au détenteur des droits commerciaux. Par conséquent, il est de sa responsabilité de veiller à prendre toutes les mesures nécessaires avant de soumettre son projet de calendrier au Conseil Mondial du Sport Automobile," a déclaré Todt dans une lettre à la FOTA.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Jean Todt , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités