Trulli félicite la FIA pour ses décisions à Montréal

Avec un total de six interventions de la voiture de sécurité et une interruption de plus de deux heures, le Grand Prix du Canada 2011 restera longtemps dans les mémoires

Avec un total de six interventions de la voiture de sécurité et une interruption de plus de deux heures, le Grand Prix du Canada 2011 restera longtemps dans les mémoires.

Pour autant, si la gestion de la course par la FIA peut poser question du point de vue des spectateurs et téléspectateurs, Jarno Trulli a lui souligné les bonnes décisions prises aux bons moments.

Après avoir débuté sous régime de voiture de sécurité, le Grand Prix avait été interrompu par drapeau rouge quarante-cinq minutes plus tard en raison des pluies torrentielles. Après deux longues heures d'attente, la course avait repris ses droits pour donner lieu à une bataille pleine de rebondissements.

"Ce n'était pas facile de courir, ni de gérer la progession de la course. Je pense que, comme jamais avant aujourd'hui, la FIA doit être applaudie. Il n'y a pas eu de mauvaise décision et tout a été bien fait : Le départ derrière la voiture de sécurité, le déploiement de celle-ci quand il y avait des débris ou des voitures arrêtées sur le circuit, le drapeau rouge quand c'était trop dangereux, et puis le nouveau départ après plus de deux heures," a souligné Trulli dans les colonnes de la Repubblica.

"C'était juste d'attendre si longtemps : Les conditions de piste devaient s'améliorer afin de rendre les voitures à nouveau conduisibles. Ils ont tout fait parfaitement. Évidemment, la confusion a régné en maître et certains peuvent penser que c'était un peu trop exagéré, mais Montréal est une course différente de toutes les autres. C'est le Canada : La Formule 1 et ses nouvelles règles n'ont rien à voir avec ça. C'est la nature de cette piste qui vous fait faire des erreurs : Le déluge a fait le reste en augmentant les difficultés".

S'il est difficile de remettre en cause l'aspect sécurité privilégié par la FIA dimanche dernier, on peut toutefois s'étonner du manque de communication de la direction de course durant les deux heures d'interruption.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Jarno Trulli
Type d'article Actualités