Vers un pétrolier unique en Formule 1 ?

Vendredi dernier, la FIA a annoncé l'adoption desnouveaux Accords Concorde, pour les sept années à venir

Vendredi dernier, la FIA a annoncé l'adoption des

nouveaux Accords Concorde

, pour les sept années à venir. Ils doivent désormais être soumis à l'approbation des onze équipes du plateau. Mais un point évoqué dans ces nouveaux accords pourrait rapidement provoquer le mécontentement des écuries.

"L'un des aspects remarquables des nouveaux Accords Concorde 2013 est la nouvelle procédure d'appel d'offres pour un manufacturier unique de pneus et de carburant, pour le Championnat du Monde FIA de Formule 1", peut-on lire.

Si la politique du manufacturier unique de pneumatiques existe depuis plusieurs années maintenant, avec Bridgestone et aujourd'hui Pirelli, les équipes peuvent encore choisir leur propre pétrolier en ce qui concerne la fourniture du carburant et des huiles. Sur ce point, la FIA envisagerait donc également d'imposer un fournisseur unique.

Ce projet risque de provoquer la révolte des différentes équipes, puisqu'elles sont nombreuses à posséder des contrats de sponsoring très juteux avec des pétroliers, et on imagine mal ces contrats continuer à exister si un seul pétrolier peut réellement fournir le plateau. A titre d'exemple, Red Bull Racing et Lotus bénéficient du soutien de Total, Ferrari de Shell, McLaren de Mobil 1, Mercedes de Petronas, Williams de PDVSA et Toro Rosso de Cepsa.

L'appel d'offres est dans les tuyaux pour la fin de la saison 2014, avec une entrée en application du pétrolier unique en 2015. Mais d'ici-là, les discussions risquent d'être animées.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Williams
Type d'article Actualités