Alonso : "A la télévision, c'est très simple"

Fernando Alonso est revenu sur son abandon au deuxième tour du Grand Prix de Malaisie

Fernando Alonso est revenu sur son abandon au deuxième tour du Grand Prix de Malaisie. Le pilote espagnol a en effet perdu son aileron avant dans la ligne droite principale du circuit de Sepang avant d'aller finir sa course dans les graviers avec sa Ferrari. Il défend toutefois son écurie face aux critiques qu'elle reçoit, venant principalement pour lui de personnes regardant la F1 à la télé, avec donc une toute autre vision de la course. "A la télévision c'est très simple, les téléspectateurs voient tout le temps les choses différemment, les stratégies, les pneus à mettre, le moment auquel s'arrêter… Vous avez toutes les informations et vous savez à peu près quel sera le résultat." Pour le double champion du monde, la décision de rester en piste était la plus logique à prendre, en raison des conditions climatiques appelant à un changement des pneus intermédiaires vers les pneus slicks. "Quand vous pilotez et que vous devez vous arrêter vers le 4e tour pour des slicks, passer aux stands au premier tour et puis au 4e c'est un peu trop. La voiture se comportait plus ou moins bien dans les deux premiers secteurs, à la télévision l'aileron restait plus ou moins bien, on voulait rester un tour de plus pour voir. Évidemment, c'était la mauvaise décision mais à ce moment-là c'était risqué mais peut-être la bonne chose à faire." Alonso explique finalement que l'aileron s'est encore un peu plus décroché dans la ligne droite arrière, celle précédent le dernier virage. L'écurie ne disposait alors que de quelques instants pour s'en rendre compte et appeler son pilote aux stands. "L'aileron est tombé dans la ligne droite arrière avant le dernier virage et peut-être qu'à ce moment à la télévision on pouvait voir l'aileron vraiment toucher et ça aurait été le moment de m'appeler aux stands, mais on n'avait que 4 ou 5 secondes pour prendre la décision."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités