Alonso échappe à Pérez mais pas au manque de rythme

Comme Kimi Räikkönen, Fernando Alonso ne pouvait qu’entretenir des regrets au terme du Grand Prix de Monaco, voyant Sebastian Vettel prendre de précieux points d’avance au championnat du monde pilote grâce à une solide deuxième place

Comme Kimi Räikkönen, Fernando Alonso ne pouvait qu’entretenir des regrets au terme du Grand Prix de Monaco, voyant Sebastian Vettel prendre de précieux points d’avance au championnat du monde pilote grâce à une solide deuxième place.

Avec seulement les 6 points de la septième place, Alonso a systématiquement manqué le bon wagon lors des différents évènements de piste remettant du piment dans l’action (deux voitures de sécurité et une neutralisation de course). L’Espagnol fut vu plus souvent qu’à son tour à défendre devant un bouchon qu’il créait ou à tenter de recoller avec les concurrents devant lui. L’issue de la bataille musclée avec Sergio Pérez fut plus heureuse que pour Räikkönen, mais la manœuvre au chausse-pied lancée par le Mexicain à la sortie du tunnel contraignit Alonso à couper la chicane pour éviter une collision.

Une décision qui poussa les commissaires à ordonner à l’Espagnol de laisser passer le pilote McLaren au restart.

Avec un morceau de notre aileron avant dans la voiture de Pérez, nous avons perdu u peu d’aérodynamique, ne manque pas de rappeler le Double Champion du Monde”, au micro de Sky Sports.

Mais même en première partie de course, quand tout était normal, nous n’avions juste pas le rythme. Nous devons comprendre pourquoi cela s’est produit et j’espère que tout sera de retour à la normale au Canada”.

Alonso compte maintenant 29 points de retard sur Sebastian Vettel au championnat.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Sebastian Vettel , Sergio Pérez
Type d'article Actualités