Alonso est heureux et fier de rejoindre Ferrari

Quelques heures après l'officialisation par la Scuderia Ferrari du recrutement de Fernando Alonso pour les trois prochaines saisons, le pilote espagnol s'est dit ravi de réaliser le rêve de tout pilote : conduire pour l'écurie italienne

Quelques heures après l'officialisation par la Scuderia Ferrari du recrutement de Fernando Alonso pour les trois prochaines saisons, le pilote espagnol s'est dit ravi de réaliser le rêve de tout pilote : conduire pour l'écurie italienne.

Le double champion du monde a également précisé qu'il aurait dû rejoindre l'équipe de Maranello à partir de 2011, mais que des événements récents ont précipité sa venue en Italie.

"Je suis très heureux et très fier de devenir un pilote Ferrari. Conduire une monoplace de l'équipe au cheval cabré est le rêve de tout le monde dans ce sport et aujourd'hui, j'ai l'opportunité de pouvoir réaliser ce rêve.

"Par dessus tout, je veux remercier le président de Ferrari Luca di Montezemolo, qui souhaitait vraiment ce contrat de trois ans. Nous étions déjà tombé d'accord cet été pour 2011, mais ensuite, ces derniers jours, la donne a changé et nous avons décidé d'anticiper d'une année mon arrivée à Maranello," a indiqué Alonso.

"Les années chez Renault étaient fantastiques. Ensemble nous avons gagné quatre titres mondiaux (deux championnats pilotes et deux championnats constructeurs) et jusqu'à aujourd'hui, 21 Grands Prix. Je souhaite tout le meilleur à l'équipe et espérons que l'on décrochera d'autres bons résultats lors des dernières courses de l'année."

"Après cette saison, je mettrai tous mes efforts dans la saison prochaine. Je suis sûr qu'avec Felipe, nous offrirons à Ferrari et aux supporters du monde entier beaucoup de satisfaction. Je suis impatient de travailler avec ma nouvelle équipe."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités