Alonso estime avoir perdu le titre au mois de juillet

Deuxième du Championnat du Monde à 90 points de Sebastian Vettel, Fernando Alonso a fait une croix sur le titre depuis plusieurs semaines déjà

Deuxième du Championnat du Monde à 90 points de Sebastian Vettel, Fernando Alonso a fait une croix sur le titre depuis plusieurs semaines déjà. Pourtant, l'Espagnol avait débuté la saison avec de grosses ambitions et se présentait avant l'été comme l'un des plus sérieux challengers du triple Champion du Monde allemand.

C'est justement là, au mois de juillet, que le pilote Ferrari estime avoir compromis ses chances. Il pointe du doigt l'échec de la Scuderia dans le domaine du développement ainsi que la difficulté de s'adapter aux nouveaux pneus Pirelli.

"Je pense que le problème a été notre développement. Nous ne nous sommes pas adaptés aux pneus, ou nous n'avons pas franchi les étapes que nous avions planifiées", a confié Alonso. "Nous sommes spécialement arrivés sur les courses de juillet avec de bonnes évolutions sur le papier, mais pas tellement sur la piste. Je pense que cela a ralenti la progression de la performance que nous aurions dû avoir."

"Pirelli est une chose supplémentaire. C'est clair qu'il y a certaines équipes qui ont perdu un peu de performance, et certaines équipes qui en ont gagné comme Sauber. Mais ils devaient faire ces changements car les pneus explosaient. Ce n'était donc pas une décision pour rendre meilleure telle ou telle équipe. C'était un changement pour continuer à courir le championnat. Il n'y avait donc rien que nous pouvions faire."

Quatrième à Suzuka le week-end dernier, Alonso a signé un bon résultat après une séance de qualifications très difficile. En profitant des mésaventures de Mercedes sur la manche japonaise, cela a permis à la Scuderia de porter son avance sur l'équipe allemande à 10 points au Championnat des Constructeurs. Un écart toutefois encore trop faible, auquel s'ajoute la menace Lotus, revenue à 33 longueurs.

"Je pense que la course était le maximum que nous pouvions accomplir, pour être honnête. Nous avions la possibilité d'être quatrième et, même si nous partions en pole position, les trois premiers méritent d'être devant nous car ils ont été plus rapides tout au long du week-end", a expliqué Alonso. "C'était une bonne course en termes de points, notamment car Mercedes a eu quelques problèmes, d'abord avec Hamilton et puis avec Rosberg, donc pour le Championnat Constructeurs nous avons amélioré notre situation. Maintenant il y a encore quatre courses pour défendre ou augmenter cet écart. Pour le moment nous ne sommes que 10 points devant Mercedes. Ce n'est pas suffisant et nous devons améliorer cela en Inde."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités