Alonso : Ferrari peut se féliciter, même en cas de défaite

Lors des essais hivernaux en début d’année, l’état de forme des F2012 laissait craindre une nouvelle saison difficile pour la Scuderia, mais les hommes de Maranello ont su redresser la barre pour permettre à Fernando Alonso de se battre pour le...

Lors des essais hivernaux en début d’année, l’état de forme des F2012 laissait craindre une nouvelle saison difficile pour la Scuderia, mais les hommes de Maranello ont su redresser la barre pour permettre à Fernando Alonso de se battre pour le titre jusqu’à la dernière course.

En début de saison, Fernando Alonso a su signer de bons résultats, comme sa victoire décrochée en Malaisie, alors que sa monoplace n’était clairement pas dans le rythme des meilleures avant d'enchaîner les podiums depuis le début de l’été. Cependant, le Taureau des Asturies a connu deux courses difficiles, à Spa-Francorchamps et à Suzuka, en abandonnant dès le premier virage suite à un accrochage avec un pilote Lotus. Mais quelque soit l’issue de ce championnat, l’Espagnol est fier de son équipe.

"Si j’avais fait un championnat normal, j’aurais du avoir quelque chose comme 110 points et j’aurais déjà pu dire adieu au titre en Hongrie ou à Singapour", explique Alonso. "J’aurais pu faire les dernières courses de l’année sans pression comme en 2011, lorsqu’il n’y avait plus d’enjeu pour moi. Par chance, j’ai vécu un championnat et cela nous a permis d’avoir le sentiment que c’était tout ou rien. Pour nos fans, ce sera une immense joie ou une grande déception, et c’est compréhensible mais pour nous, c’est une belle récompense de voir ce que nous avons accompli. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli parce que nous avons fait du bon travail."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités