Alonso heureux que la pluie ne soit pas tombée

G

G.N., Monaco - La menace de pluie durant une majeure partie du GP de Monaco et les petites gouttes en fin de course ont ajouté de la tension à une course qui vit les six premiers terminer dans six secondes.

Fernando Alonso a avoué avoir prié le ciel de ne pas ouvrir ses vannes à quelques tours de l'arrivée, au milieu d'une bataille féroce.

Si la pluie était tombée, il aurait fallu attaquer. Nous aurions chaussé les intermédiaires”, a noté le pilote Ferrari.

Nous étions optimistes à ce sujet, mais avec les gouttes à 5 ou 6 tours de l’arrivée, quand les gouttes sont tombées, nous étions en train de prier pour que cela s’arrête, car on ne sait jamais comme cela va être dans le virage suivant. Nous voulions juste conserver nos positions et rester comme cela jusqu’à l’arrivée”, a conclu Alonso.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités