Alonso, heureux, réalise la bonne affaire

La bonne affaire du jour, c'est sans aucun doute Fernando Alonso qui l'a opérée

La bonne affaire du jour, c'est sans aucun doute Fernando Alonso qui l'a opérée. Une troisième place sur le podium et un abandon de Vettel ; voilà un résultat inespéré pour l'Espagnol, qui ne s'était élancé que de la dixième position. Il revient à 21 points de leader au Championnat du Monde des pilotes. "Globalement, j'ai été très chanceux aujourd'hui", déclare Alonso sur le podium. "Avec les problèmes de pneus qu'on a eus, on doit se considérer chanceux de ne pas avoir eu de soucis. Et pareil quand Vettel a abandonné. On a été chanceux que cela arrive." De la chance pour Alonso, donc, mais surtout un Grand prix rondement mené et une fin de course qui lui a permis de récupérer de nombreuses positions. "J'ai eu deux moments chauds", explique Alonso. "J'ai eu très peur quand Perez a explosé son pneu juste devant moi et aussi au premier virage, où j'ai presque perdu mon aileron avant." Le pilote n'est cependant pas satisfait du rythme de sa Ferrari, clairement en-dessous de celui de la Red Bull de Vettel, son principal adversaire. "On a réduit l'écart avec Sebastian [Vettel] mais le rythme n'est pas suffisamment bon", déclare Alonso au micro de Damon Hill. "On doit encore beaucoup travailler mais je fais confiance à l'écurie. On a eu un week-end difficile, mais on pense directement au suivant."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Damon Hill
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités