Alonso : "Il est temps de se livrer maintenant"

Après deux Grands Prix plus que difficiles à Valence et à Silverstone, Fernando Alonso avait tout de même déclaré qui allait être champion à la fin de l’année mais personne ne l’avait cru

Après deux Grands Prix plus que difficiles à Valence et à Silverstone, Fernando Alonso avait tout de même déclaré qui allait être champion à la fin de l’année mais personne ne l’avait cru.

Deux courses plus tard, les choses ont changé. Après une victoire et une deuxième place, le pilote Ferrari s’est replacé dans la lutte pour le titre, ne concédant plus que 20 points à Mark Webber à sept manches de la fin de la saison.

Alors que la Formule 1 profite maintenant d'une trêve estivale d'un mois bien méritée, l’Espagnol estime que la suite du championnat sera une lutte de tous les instants et qu’il ne faudra commettre aucune erreur et se livrer à 100 pour cent pour pouvoir décrocher le titre mondial.

"Je pense que nous devons être contents de notre championnat jusqu’à présent. Nous avons eu de bonnes courses et quelques courses décevantes aussi, mais dans l’ensemble je pense que nous sommes maintenant dans une position très proche du leader. Nous sommes cinq pilotes à nous battre pour le championnat," a déclaré Fernando Alonso sur le site officiel de Ferrari.

"Il y a sept courses à disputer maintenant, alors tout peut arriver. Nous repartons tous de zéro et nous devons être les meilleurs dans cette dernière partie de saison si nous voulons remporter le championnat."

"Je pense que nous partons tous de zéro. Je pense que personne ne se sent leader du championnat ou ne se sent cinquième du championnat. Nous nous sentons tous comme un groupe et il est temps de se livrer maintenant."

Mais avant de penser au titre, il est nécessaire que Ferrari améliore sa F10 qui est bien loin en termes de performances par rapport à la RB6 de Sebastian Vettel et de Mark Webber. Fernando Alonso a d'ailleurs avoué que l’écart entre Ferrari et Red Bull Racing était décevant.

"Je pense que chez Ferrari, nous avons toujours besoin de penser à la victoire. Nous avons besoin de viser les pole positions, les victoires à chaque course où nous allons. Mais en Hongrie évidemment, ce n’était pas possible. Nous n’étions pas aussi rapides que nos concurrents, comme Red Bull. C’est donc un peu décevant."

"Mais à la fin, nous savons qu’il y aura des circuits qui conviendront à notre voiture et nous devons saisir les opportunités que nous avons, comme en Allemagne. Et il y aura des circuits qui seront peut-être parfaits pour nos caractéristiques, nous avons donc besoin de faire le meilleur en course, comme nous l’avons fait en Hongrie."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités