Alonso : "Nous ne sommes pas où nous voulons être"

Fernando Alonso se montre optimiste pour la suite des événements même s’il avoue que Ferrari n’est pas là où elle espérait l’être lors des essais hivernaux

Fernando Alonso se montre optimiste pour la suite des événements même s’il avoue que Ferrari n’est pas là où elle espérait l’être lors des essais hivernaux.

Après avoir réalisé le meilleur temps lors de la dernière journée d’essais à Jerez il y a deux semaines, le double Champion du Monde a poursuivi son travail de développement au volant de la F2012 afin de la rendre la plus compétitive possible avant Melbourne.

L’Espagnol estime que la nouvelle monoplace des Rouges a déjà beaucoup progressé par rapport à Jerez, mais il faudra encore beaucoup travailler pour être parfaitement préparé pour le Grand Prix d’Australie. Il sera de retour en piste la semaine prochaine pour la dernière session d’essais hivernaux, sur ce même circuit de Barcelone.

"Pour le moment, nous ne sommes pas où nous voulons être. Ni là où nous voulons être en Australie, mais je veux rester optimiste. Il nous reste encore 6 jours d’essais, nous verrons bien comment cela va se passer," a déclaré Alonso.

"Nous avons essayé différents composants sur les échappements et dans d’autres domaines. En piste et à Maranello, tout le monde travaille dur aussi pour analyser les données et améliorer nos performances. Cela prend du temps."

"A Jerez, nous avions dit que nous aurions une meilleure base pour Barcelone et c’est bien le cas et nous espérons que ce sera la même les derniers essais de la semaine prochaine. Nous allons essayer tout rassembler pour se préparer aussi bien que possible pour Melbourne, où nous serons vraiment où nous nous situons dans la hiérarchie."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités