Alonso - Pas une surprise d'être devant Räikkönen

Fernando Alonso en a donné pour son argent à la presse espagnole en conférence de presse d’avant GP, jeudi, lorsqu’il fut interrogé sur sa domination de son équipier Kimi Räikkönen

Fernando Alonso en a donné pour son argent à la presse espagnole en conférence de presse d’avant GP, jeudi, lorsqu’il fut interrogé sur sa domination de son équipier Kimi Räikkönen.

Dernier champion du monde en date de la Scuderia (2007), Iceman a connu une acclimatation difficile à la F14-T, et doit supporter une comparaison pour l’heure peu flatteuse face à l’homme de la maison.

S’il ne promet rien pour l’épreuve catalane

, Alonso a signé le premier podium Ferrari cette saison à Shanghai, tandis que son équipier sombrait à une lointaine 8ème position. Au général, c’est un handicap de 30 unités que compte Räikkönen (12ème) sur Alonso (3ème).

« D’habitude, je bats mes coéquipiers ; ce n’est donc pas une grande surprise », s’est ainsi permis de dire Alonso au moment de constater l’écart. Evitant néanmoins d’enterrer son compagnon d’infortune, Alonso a préféré dévier l’attention sur les efforts de la Scuderia pour remonter.

« Nous devons faire tout ce qui est en notre mesure pour réduire l’écart et devenir compétitifs. Cela n’arrivera pas d’une course à l’autre. Ce sera une remontée lente, et espérons-le, pas trop tardive, pour devenir compétitifs en termes de points et espérer nous battre pour le championnat. On le prendra course par course ».

James Allison, Directeur Technique des Rouges, soutient également Räikkönen, sachant à quel point l’auto a sa part de responsabilité dans les performances en demi-teinte du Finlandais. « Il transpire de classe, et dans très peu de temps, je suis sûr que l’on verra les résultats de cela en piste ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités