Alonso redoute "une course de survie" sous la pluie

G

G.N., Monaco - Fernando Alonso pense qu'il a “une chance” à Monaco. Le pilote Ferrari, actuellement en tête du championnat pilotes à égalité de points avec Sebastian Vettel, sait que Monaco est un circuit qui ne pardonne rien et où il est essentiel de bien se qualifier pour figurer en haut du classement.

Nous avons toujours des doutes ici, mais cette année, nous ne savions pas quelle voiture était bien à Barcelone, alors comment le savoir à Monaco? Ce qui est essentiel pour faire un bon résultat à Monaco et décrocher un podium, c’est d’être sur les deux premières lignes sur la grille. Sinon, c'est presque impossible”!

A Monaco encore plus qu’ailleurs, le pilote doit être en mesure de cerner les limites, sans quoi la pénalité est immédiate.

Oui, la confiance est ce qui vous fait gagner ou perdre des dixièmes, poursuit l’espagnol. Parfois, vous faites de petits changements sur la voiture, et si elle répond bien, c'est facile de piloter, de freiner et de gagner des dixièmes sur les tours suivants”.

Piloter entre les rails représente une pression importante pour le pilote.

C'est différent des circuits comme Spa ou Suzuka, ou vous arrivez avec le sourire. Ici, il y a du stress car les erreurs arrivent facilement. Et s'il pleut, ce sera encore plus stressant. Ce sera une course de survie. Il est déjà presque impossible de dépasser sur le sec, alors sous la pluie... Le grip est très faible sur les passages piétons. Monaco est mieux avec le soleil ! Quand il pleut, le glamour n'est plus là”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités