Alonso surpris par l’engouement sur son compte Twitter

Sur la route de Melbourne pour se rendre au premier Grand Prix de la saison, Fernando Alonso a décidé de se créer un compte sur Twitter

Sur la route de Melbourne pour se rendre au premier Grand Prix de la saison, Fernando Alonso a décidé de se créer un compte sur Twitter. Trois semaines plus tard, le pilote espagnol se dit surpris par l’engouement.

Durant ce court laps de temps, Fernando Alonso a su attirer 275.000 personnes. Le pilote espagnol apprécie Twitter et les nombreux messages de soutien qu’il reçoit quotidiennement depuis qu’il a crée son compte. Il reste cependant loin derrière Rubens Barrichello, qui est suivi par plus de 1.530.000 personnes.

"Ces trois dernières semaines furent mes premières sur Twitter, et je dois dire que c’est une expérience très agréable. C’est quelque chose que je voulais faire depuis un certain temps et je m’y suis enfin mis," a déclaré Alonso.

"Ces derniers mois, j’ai vusur internet et sur les réseaux sociaux qu’il y avait beaucoup de discussions sur moi et j’ai donc pensé que ce serait bien d’y être moi-même, n’est-ce pas ?"

"Cela signifie que je peux donner mon propre point de vue, parler de ma vie et de ce que je fais quand je voyage dans le monde entier pour les courses et d’essayer de donner mes vrais sentiments. Rien de technique, parce qu’au fond, la Formule 1 est encore un sport où il y a certains aspects qui restent importants mais c’est une façon pour moi de décrire l’activité que je fais."

"Pour le moment, je trouve cela génial, surtout la lecture des tweets des gens qui me suivent. Ils me donnent même des conseils, mais je ne réponds pas, car cela me prendrait toutes mes journées. Cependant, je lis tous les messages et je vais maintenant essayer de m’améliorer dans l’utilisation de Twitter. Je dois dire qe je suis surpris du nombre de personnes qui me suivent dès le début. Lorsque j’ai mis la première vidéo, qui a été réalisé à Doha lorsque je me rendais en Australie, j’avais fait un pari avec mon manager et mon physio Edoardo concernant le nombre de personnes qui allaient me suivre. J’avais parié sur 1000, Luis sur 800 et Edoardo sur 600. Après quatre heures, lorsqu’il était temps de décoller pour Melbourne, il y en avait déjà 39.000 ! Il y a eu beaucoup d’enthousiasme, beaucoup de messages positifs et je dois dire que cela me motive vraiment."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Rubens Barrichello , Fernando Alonso
Type d'article Actualités