Beaucoup de travail dans le simulateur pour Räikkönen

De retour chez Ferrari un peu plus de quatre ans après l'avoir quittée, Kimi Räikkönen va être mis à contribution rapidement durant ce mois de janvier, puisque l'équipe attend de lui un travail important dans le simulateur de Maranello

De retour chez Ferrari un peu plus de quatre ans après l'avoir quittée, Kimi Räikkönen va être mis à contribution rapidement durant ce mois de janvier, puisque l'équipe attend de lui un travail important dans le simulateur de Maranello.

Le choix de la Scuderia peut paraître surprenant, étant donné que le Finlandais n'a jamais été friand de ce genre de technologie à l'usine. Lors de son passage dans le simulateur de Lotus il y a un an, il avait d'ailleurs déclaré n'avoir "rien appris".

Mais pour rattraper son retard, Ferrari a investi énormément pour mettre au point son simulateur, et Luca di Montezemolo a confirmé que Räikkönen devrait y travailler de manière intensive. Pourtant, le président de la marque au cheval cabré n'est pas non plus un fan de la méthode.

"C'est une blague. Nous avons été obligés d'investir énormément d'argent dans une machine terrible, artificielle, au lieu d'être autorisés à faire des essais à Fiorano et au Mugello", a-t-il déclaré auprès de l'agence Reuters. "Kimi sera extrêmement occupé dès le début du mois de janvier pour travailler dans cette étrange machine que je n'aime pas du tout."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités