Bilan de la saison : Ferrari

Ferrari a surpris du monde cette saison avec une deuxième place au Championnat du Monde des constructeurs au final, devant McLaren mais loin derrière Red Bull

Ferrari a surpris du monde cette saison avec une deuxième place au Championnat du Monde des constructeurs au final, devant McLaren mais loin derrière Red Bull.

La saison avait pourtant bien mal débuté pour l'écurie de Maranello avec une F2012 lente et permettant à peine à Fernando Alonso de passer en Q3, pendant que Felipe Massa perdait pied.

Toutefois, Alonso a mené la F2012 vers un succès en Malaisie, bien aidé par les intempéries et par une erreur de Sergio Perez sur la Sauber en fin de Grand Prix.

Immédiatement corrigée, la F2012 dispose d'un tout autre visage lors du retour en Europe, à l'occasion du Grand Prix d'Espagne, remporté par Pastor Maldonado, mais devant Alonso, montrant le retour en forme de Ferrari.

Ce retour en forme se confirme à partir du GP d'Europe à Valence où Alonso, alors parti 11e sur la grille, remonte pour remporter sa première victoire de la saison, grâce notamment aux abandons de Vettel et Grosjean pour cause d'alternateurs défectueux.

Alonso signera la pole position lors des deux GP suivants, en Grande-Bretagne et en Allemagne, sous la pluie. Il signera une deuxième et une première places lors de ces deux courses. Dans le même temps, Felipe Massa continue de ne pas impressionner ses employeurs, qui se demandent si une prolongation de contrat serait judicieuse. La prolongation arrive finalement et Massa commence à être utile à son écurie avec une superbe 2e place au Japon, pendant que son équipier percute Räikkönen au départ et abandonne. Massa conserve de bonnes performances en fin de saison, battant même à plusieurs reprises son équipier en qualifications avant de logiquement s'effacer en course voire même avant, comme aux Etats-Unis. Au final, grâce notamment aux problèmes de McLaren cet été, Ferrari termine la saison au deuxième rang du championnat constructeurs, à soixante points de Red Bull, un écart que la Scuderia craignait bien plus grand au vu des premiers Grands Prix...

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Felipe Massa , Pastor Maldonado , Sergio Pérez
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités