Brésil 2006, la plus belle victoire de Massa

Faite de hauts et de bas, la carrière de Felipe Massa a été marquée par sa longue présence au sein de la Scuderia Ferrari, une écurie qu’il a rejointe en 2006 et qu’il quitte aujourd’hui pour rejoindre Williams

Faite de hauts et de bas, la carrière de Felipe Massa a été marquée par sa longue présence au sein de la Scuderia Ferrari, une écurie qu’il a rejointe en 2006 et qu’il quitte aujourd’hui pour rejoindre Williams. Huit années chez les Rouges durant lesquelles le pilote brésilien a pris part à cent-trente-neuf Grands Prix et en a remporté onze. Arrivé chez Ferrari à l’hiver 2006 en remplacement de Rubens Barrichello, un autre Brésilien, Felipe Massa évolue alors aux côtés de Michael Schumacher pour sa dernière saison au volant d’une monoplace frappée du Cheval Cabré. La jeune recrue profite donc des enseignements du maître et signe son premier succès à Istanbul, le 27 août. A Sao Paolo, pour la clôture de la saison, toute l’attention des médias est captée par le duel opposant le Kaiser au pilote Renault Fernando Alonso dans la conquête du titre mondial. Mais c’est pourtant Massa qui s’octroie la pole position, tandis que l’Allemand et l’Espagnol s’élancent respectivement dixième et quatrième. Au départ, le Pauliste conserve la main devant la McLaren-Mercedes de Kimi Räikkönnen, son futur coéquipier, et la Toyota de Jarno Trulli. Huit tours plus tard, suite à un contact avec la Renault de Giancarlo Fisichella lors d’une manœuvre de dépassement dans les Esses de Senna, Schumacher crève à l’arrière gauche et, à la suite d’un tour d’une extrême lenteur, se retrouve bon dernier. Aux avant-postes, Trulli abandonne et Alonso, qui n’a besoin que d’un point pour être à nouveau sacré, en profite pour s’installer en troisième position. Tandis que Massa tient solidement la tête, Schumacher entame une splendide remontée et double un à un ses adversaires. Pour ce que tout le monde pensait alors être son dernier Grand Prix, le Baron Rouge fait une fois de plus preuve de son incroyable talent. Cependant, Alonso ne connaît aucun accident de parcours et termine deuxième derrière un intouchable Massa, tandis que le pilote Honda Jenson Button complète le tiercé. Schumacher, qui a enchaîné les meilleurs tours en course, termine quatrième pour ses adieux à la Scuderia. Sur le podium, l’émotion est grande pour Massa qui, vêtu d’une combinaison auriverde, remporte son Grand Prix national sous les acclamations du chaudron bouillonnant d’Interlagos, là où Emerson Fittipaldi, José Carlos Pace et Ayrton Senna s’étaient imposés par le passé.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Giancarlo Fisichella , Jarno Trulli , Jenson Button , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Fernando Alonso , Felipe Massa , Ayrton Senna , Emerson Fittipaldi
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités