Domenicali a senti deux tournants dans la saison

Encore mathématiquement en course pour le titre mondial jusqu'au Grand Prix d'Inde, la Scuderia Ferrari aura fait illusion en sachant pertinemment que la couronne reviendrait à Sebastian Vettel et Red Bull Racing

Encore mathématiquement en course pour le titre mondial jusqu'au Grand Prix d'Inde, la Scuderia Ferrari aura fait illusion en sachant pertinemment que la couronne reviendrait à Sebastian Vettel et Red Bull Racing. L'Allemand ne s'est pas fait prier pour s'assurer ce quatrième sacre consécutif à trois Grands Prix de la fin de la saison.

Mais chez Ferrari, Stefano Domenicali avait conscience de l'issue du championnat depuis plusieurs semaines déjà. Clairement, l'Italien a senti le vent tourner lors de la trêve estivale. Les résultats ne peuvent que lui donner raison.

"Je pense honnêtement qu'il y a eu deux moments où j'ai réalisé que la situation allait devenir assez compliquée", avoue le team principal de la Scuderia. "L'un est venu autour de juillet, quand nous avons vu que nous n'avions pas franchi d'étape dans la performance par rapport aux améliorations que nous espérions avoir. C'était un signal d'alarme que j'ai perçu très clairement."

"Le second moment est arrivé dans la deuxième partie de la saison. Si l'on pense à Spa et Monza, la situation n'était pas si mauvaise si l'on oublie Sebastian et Red Bull, mais nous n'étions pas capables de gagner avec le changement de spécification des pneus, tandis que nous avons vu les autres obtenir un gros gain. Ce sont les deux alarmes que j'ai vues durant la saison. C'étaient les moments durant lesquels j'ai réalisé que les choses n'allaient pas dans la bonne direction."

Domenicali a par ailleurs reconnu que cette situation était avant tout imputable à l'équipe de Maranello, qui n'a pas su développer la F138 comme elle l'espérait.

"L'année dernière nous aurions pu gagner le titre sans avoir la meilleure voiture. Mais nous étions bons avec d'autres éléments nécessaires pour être une équipe victorieuse", avance-t-il. "Cette année, je pense que nous n'étions vraiment pas bons dans le développement de la voiture et la gestion des pneus. C'était une chose importante pour la performance, sans aucun doute."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités