Fernando Alonso, l'amour du sport et le respect

Le double champion du monde Fernando Alonso s'est confié lors d'une interview, à l'aube du Grand Prix d'Allemagne à Hockenheim

Le double champion du monde Fernando Alonso s'est confié lors d'une interview, à l'aube du Grand Prix d'Allemagne à Hockenheim. L'Espagnol considère que 2012 est sa meilleure saison, et avoue ne pas regretter grand-chose.

En quête de sa 30ème victoire, Alonso parle également avec humilité et reconnait le caractère perfectible de chaque pilote, quelle que soit son expérience.

“En tant que pilote, vous progressez toujours, vous apprenez de vos erreurs sans cesse”, admet-il. “La façon dont le championnat s'est décanté a été en notre faveur jusqu'ici. A part une erreur en Q2 en Austalie, je n'aurais pas voulu changer beaucoup de choses. C'est positif de ne pas faire d'erreur, je suis satisfait de nos performances. Je réalise pour l'heure ma meilleure saison, car précédemment, il y avait toujours quelque chose qui tournait en ma défaveur.”

Fort de son expérience, le leader du championnat a apporté deux conseils aux futurs pilotes de la catégorie reine.

“Premièrement, il faut aimer ce qu'on fait, le pilotage, la vitesse”, analyse-t-il. “Parfois, on les force à faire un sport que leurs parents apprécient. Dans ces cas-là, peut-être certains veulent-ils consacrer leur vie à autre chose.”

“La deuxième chose importante est le respect. Quand je regarde des courses de karting aujourd'hui, et que je les compare à 10 années plus tôt, lorsque j'étais moi-même en karting, il y a clairement moins de respect, plus de contacts. Il faut régler ces problèmes dès le karting”, affirme-t-il.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Type d'article Actualités