Ferrari aborde Montréal avec confiance

La Scuderia Ferrari a montré un gros potentiel à Monaco ce week-end

La Scuderia Ferrari a montré un gros potentiel à Monaco ce week-end. En effet, même si la course a été décevante, Felipe Massa et son coéquipier Kimi Räikkönen ont réalisé d'excellentes qualifications en monopolisant la première ligne de la grille de départ.

Les bonnes performances de Ferrari jusqu'à présent laissent donc supposer que les F2008 seront compétitives sur tous les types de circuits et c'est pour cette raison que le directeur de la Gestion Sportive de l'écurie italienne, Stefano Domenicali, est persuadé que son équipe sera compétitive lors du prochain Grand Prix de la saison, au Canada.

"C'est facile à dire mais difficile à faire. Bien sûr, en terme de préparation, nous sommes bien plus confiants et nous espérons que les choses se dérouleront autrement que l'an dernier," a-t-il déclaré.

"Nous voulons être positifs pour le Canada car nous avons la même approche et nous devons être humbles parce que la compétition est toujours très rude. Comme nous l'avons toujours dit, nous ne devons pas oublier que nous avons gagné quatre courses sur six et c'est quelque chose d'important. Comme je l'ai toujours dit, le championnat sera très, très long."

Domenicali est également revenu sur la course décevante de la Scuderia dans les rues de la Principauté. L'italien est convaincu que Felipe Massa aurait gagné la course s'ils n'avaient pas adopté la mauvaise stratégie.

En effet, alors que la pluie avait cessé de s'abattre sur le circuit, les champions du monde en titre ont décidé de modifier la stratégie de course, pensant qu'une averse referait son apparition. Mais la pluie n'a pas réapparu. Le pari était donc perdu.

"A cent pour cent sûr, parce que la performance était très bonne. Il n'y a qu'à regarder les premiers tours alors que les conditions étaient mauvaises."

"Nous avons pris des risques avec la stratégie car nous pensions qu'il allait pleuvoir de nouveau et c'est la raison pour laquelle nous lui avons monté un nouveau train de pneus intermédiaires parce nous voulions être prêts pour une nouvelle averse."

"Mais malheureusement, cela ne s'est pas produit. Il y a eu la situation de Hamilton qui n'aurait pas dû revenir en piste après avoir touché le rail de sécurité. Mais grâce aux grands écarts devant lui, il a été en mesure de revenir."

"Il y a donc eu beaucoup de circonstances que nous ne pouvions pas vraiment contrôler. Nous devons donc examiner les points négatifs et positifs de notre situation et regarder les choses qui étaient vraiment propres à ce qu'il s'est passé à Monaco."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités