Ferrari doute de la réussite des budgets capés

Lors de son dernier Conseil Mondial au mois de décembre, la FIA a annoncé la mise en place de plafonds pour les budgets des équipes de Formule 1 à compter du début de la saison 2015

Lors de son dernier Conseil Mondial au mois de décembre, la FIA a annoncé la mise en place de plafonds pour les budgets des équipes de Formule 1 à compter du début de la saison 2015.

Tandis que tout reste encore à définir pour qu'une telle règle voit le jour, Luca di Montezemolo a réitéré ses craintes à ce sujet. Le président de Ferrari estime qu'une autre solution doit être trouvée car celle-ci ne serait pas équitable et favoriserait inévitablement les équipes directement liées à un constructeur, comme Ferrari et Mercedes.

"Pour la première fois, il a été dit que nous devons définir un budget plafond. Vous savez pourquoi j'ai des doutes à ce sujet : parce que c'est très facile de tricher, particulièrement pour les équipes de constructeurs. Et Ferrari en est une", a-t-il expliqué. "Je pourrais aller voir Chrysler à Détroit et leur demander de faire quelque chose pour nous. Mercedes pourrait le demander à sa compagnie. Nous devons trouver quelque chose qui est crédible mais les coûts sont le problème numéro un."

"La seule manière d'aborder cela, c'est de dire à la FIA que toutes les équipes sont unanimement d'accord pour réduire les coûts : faites ce que vous voulez, revenez vers nous avec une proposition qui peut assurément diminuer les couts de manière très, très importante. Ensuite, nous ajusterons nous-mêmes. Nous devons atteindre l'objectif de réduire les coûts de manière significative."

Pour Montezemolo, les récents signaux donnés par le marché des transferts de pilotes sont très inquiétants pour la plupart des équipes du plateau, qui ont de plus en plus recours à des pilotes payants. Le moment est donc venu de tirer le signal d'alarme une bonne fois pour toute.

"Si nous regardons les équipes aujourd'hui, de toute ma carrière en F1 je n'ai jamais vu des équipes survivre avec l'argent des pilotes. Cette année, tous les mouvements de pilotes ont été basés - excepté pour Räikkönen chez Ferrari - sur l'argent que les pilotes peuvent apporter aux équipes. C'est le cas pour Force India, pour Sauber, pour Lotus et pour Williams. Ce n'est pas sain..."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca di Montezemolo
Équipes Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités