Ferrari : la victoire d'une bonne stratégie pneumatique

Ferrari est apparue comme l’équipe la plus solide stratégiquement en Espagne, menant une course en quatre arrêts avec Fernando Alonso et Felipe Massa, lorsque Räikkönen ou Vettel faisaient le choix de passer par les stands à trois reprises

Ferrari est apparue comme l’équipe la plus solide stratégiquement en Espagne, menant une course en quatre arrêts avec Fernando Alonso et Felipe Massa, lorsque Räikkönen ou Vettel faisaient le choix de passer par les stands à trois reprises.

En maîtrisant au mieux les enveloppes Pirelli, la Scuderia signe une seconde victoire 2013 et permet à Massa de monter sur son premier podium de la saison. Plus que le résultat global, c’est la différence de positions entre le départ et l’arrivée qui est à noter chez Ferrari : Alonso s’est élancé de la 5ème place sur la grille, tandis que Massa a attaqué son GP depuis le 9ème rang.

On découvre des choses pendant la course ; on ne peut pas dire avant ce qu'on va pouvoir faire, et on apprend pendant toute la course”, explique Andrea Stella, ingénieur de course de Fernando Alonso, au micro de Sky Sports. Mais le GP d’Espagne s’est déroulé comme sur des rails pour Ferrari.

Cette fois-ci , on a fait plus ou moins ce qu'on avait prévu vendredi. On sait que Fernando peut s'adapter aux situations très rapidement donc on savait que si on pouvait faire ce que l'on pensait capable, tout se passerait bien. On ne travaille pas avec les temps au tour, on travaille plutôt avec les sensations du pilote au niveau des pneumatiques”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités