Ferrari manque d'appui aérodynamique

Hier après la course, Fernando Alonso expliquait que le manque d'appui aérodynamique offert par la F10 l'empêchait de se battre pour les premières places à la régulière

Hier après la course, Fernando Alonso expliquait que le manque d'appui aérodynamique offert par la F10 l'empêchait de se battre pour les premières places à la régulière.

Et à l'heure où le F1 Circus se prépare pour des Grands Prix qui mettent l'accent sur l'aérodynamique, Stefano Domenicali conçoit que c'est un domaine dans lequel Ferrari va devoir travailler pour espérer rivaliser avec Red Bull.

"Red Bull a fait des progrès sur leurs performances. Nous l'avons vu samedi et vendredi, mais en tout honnêteté, nous l'avons vu en course avec la performance de Mark Webber. C'est une référence pour nous."

"Nous devons réagir à ça de façon excessive, mais c'est quelque chose que nous devons analyser avec beaucoup d'attention. Ils ont amélioré l'efficacité de leur voiture, donc ils font du très bon boulot," poursuit le directeur général de l'écurie de Maranello.

"Si vous regardez le championnat, ils sont vraiment les plus rapides car si je me souviens bien, ils ont été en pole position depuis le début du championnat, mais ils sont troisièmes au championnat. C'est un facteur très important, n'oubliez pas la fiabilité et n'oubliez pas toutes les autres choses qui sont importantes dans le package de la voiture."

"Cette situation nous pousse à travailler très dur à l'usine, principalement pour essayer de trouver plus d'appui du côté de l'aérodynamique de la voiture. C'est le domaine dans lequel nous devons faire un pas en avant, parce qu'il y a des circuits où il sera fondamental et nous ne pouvons pas prendre le risque de ne pas avoir une voiture efficace."

En plus de l'aérodynamique, il semblerait que Red Bull surpasse davantage la concurrence en pneus tendres qu'en durs. Et Domenicali confie qu'il cherche à en connaître les raisons.

"Pourquoi, ce n'est pas clair pour le moment. C'est quelque chose que nos ingénieurs doivent comprendre. Et l'autre chose que nous devons aussi vraiment comprendre est que le comportement de nos pilotes est différent selon les pneus ou la spécification que nous utilisons."

"C'est donc très influent sur les performances de notre ensemble et c'est un domaine que nous devons examiner très attentivement."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités