Ferrari ne souhaite pas avoir deux Grands Prix en Italie

Alors qu’un Grand Prix de Rome serait dans les petits papiers de Bernie Ecclestone, Ferrari s’est montrée contre ce projet, qui amènerait une seconde course de Formule 1 en Italie

Alors qu’un Grand Prix de Rome serait dans les petits papiers de Bernie Ecclestone, Ferrari s’est montrée contre ce projet, qui amènerait une seconde course de Formule 1 en Italie.

Selon Stefano Domenicali, le team principal de Ferrari, le monde de la Formule 1 n’a pas besoin d’avoir deux Grands Prix dans un même pays et c’est pourquoi il est plutôt contre une course dans les rues de Rome.

"Notre position est très claire et ne laisse aucune place à une interprétation. Notre sport voit le nombre de pays accueillant un Grand Prix s’accroître de plus en plus et toutes les équipes sont d’accord à ce sujet," a déclaré Stefano Domenicali.

"Par conséquent, il est inévitable qu’il ne soit plus possible d’avoir deux courses dans la même nation. Ce n’est pas le travail des équipes de choisir où un Grand Prix a lieu, c’est au détenteur des droits commerciaux de le faire. Tout le reste n’est que pure spéculation."

A ce jour, seule l’Espagne possède deux Grands Prix, à Barcelone et à Valence. Si on suit le raisonnement de Ferrari, il ne devrait plus y avoir qu’une course sur les terres de Fernando Alonso à l'avenir en Formule 1 ?

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Bernie Ecclestone
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités