Ferrari passe aussi au turbo en série

Après la F14 T, la nouvelle monoplace des Rouges répondant à la réglementation technique 2014, Ferrari vient de dévoiler la California T

Après la F14 T, la nouvelle monoplace des Rouges répondant à la réglementation technique 2014, Ferrari vient de dévoiler la California T. Globalement semblable à son aînée lancée en 2008 sur le plan esthétique, c’est sous son capot que se trouve la plus grande nouveauté avec un inédit bloc V8 turbocompressé, une première dans l’Histoire moderne de la marque au Cheval Cabré. Il faut en effet remonter à la F40 pour trouver trace d’un moteur suralimenté sous le capot d’une production de Maranello. Attendue au Salon de Genève, la California T, pour turbo, est donc équipée d’un V8 turbocompressé cubant 3 855 centimètres cube capable de développer 560 chevaux à 7 500 tours par minute et d’offrir un couple maximal de 755 Nm. C’est tout de même 70 pur-sang et 49 % de couple en plus que la California de 2008 ! Les performances s’en ressentent puisque le 0 à 100 km/h est désormais abattu en seulement 3,6 secondes, soit deux dixièmes de mieux qu’auparavant. La consommation et les émissions de gaz à effet de serre profitent également de l’arrivée du turbo puisque la California T consomme 15 % de moins que sa devancière et n’émet plus que 250 grammes de CO2 par kilomètre, contre 299 pour la California atmosphérique. La suralimentation fait donc progresser le modèle d’entrée de gamme de Ferrari dans tous les domaines. Reste maintenant à savoir si le bruit ne pâtira pas de cette nouveauté…
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités