Ferrari perd du terrain depuis 2010

La baisse de régime de Ferrari de ces dernières années va crescendo

La baisse de régime de Ferrari de ces dernières années va crescendo. En prenant les chiffres comparatifs entre les temps des meilleurs en 2010 puis 2011, la Scuderia a évolué respectivement à 0,48% et 0,83% du rythme de tête ces deux dernières années.

Mais en 2012, en dépit d’une nouvelle machine rompant avec la philosophie mise en place ces dernières années, le Cheval Cabré n’est pas parvenu à remonter la pente lors des quatre premiers Grand Prix de la saison. Pour preuve, un ratio de sous-performance de 1,5% du rythme de tête global lors des premières manches, dont l’une fut toutefois remportée par la monoplace de Fernando Alonso.

En remise en contexte chronométré, un déficit de 1,5% sur un tour type d’une minute trente représente 1.35 sec au tour. Pour espérer pouvoir jouer le podium durant le reste de la saison, Ferrari doit donc ramener cet écart à environ 0,5% maximum, soit le rythme moyen affiché en 2010.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités