Ferrari prépare sa petite révolution pour l'Espagne

En dépit de la reconnaissance de Pat Fry, Stefano Domenicali et même Fernando Alonso du fait que la F2012 n’est pas une machine actuellement capable de se classer dans la catégorie des machines pouvant jouer le titre mondial, aucune version B de la...

En dépit de la reconnaissance de Pat Fry, Stefano Domenicali et même Fernando Alonso du fait que la F2012 n’est pas une machine actuellement capable de se classer dans la catégorie des machines pouvant jouer le titre mondial, aucune version B de la monoplace italienne n’est prévue par Ferrari.

Chargé de limiter les dégâts en début de saison, Fernando a fait mieux que cela en prenant les rênes du Championnat du Monde et maintenant l’illusion mathématique d’une Ferrai toujours au niveau non seulement des Lotus et Mercedes, mais également des Red Bull et McLaren. C’est pourtant près de Mercedes et Sauber que semble évoluer la Scuderia, qui aura grand besoin des journées de tests du Mugello pour corriger le tir avant le reste de la longue aventure 2012.

Une importante évolution comprenant des introductions au niveau de l’aileron avant ainsi que des échappements arrivera en Espagne, comme dans beaucoup d’équipes, et Ferrari aura une nouvelle fois pour mission de ne pas sombrer en Chine ainsi qu’à Bahreïn, pour peu que la course se tienne en dépit des importants heurts socio-politiques animant la région.

Une autre question, toute autre celle-ci, sera de savoir si Felipe Massa sera encore au volant lors de la prochaine apparition de la F1 en Catalogne... Car c’est également là que Ferrari a peut-être cette saison la plus grosse possibilité de gain durable en un laps de temps minime.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Felipe Massa
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités