Ferrari s'intéresse toujours à Newey

Ferrari n’a jamais caché son envie de recruter les meilleurs ingénieurs du petit monde de la Formule 1, et sa prochaine cible semble bien être Adrian Newey

Ferrari n’a jamais caché son envie de recruter les meilleurs ingénieurs du petit monde de la Formule 1, et sa prochaine cible semble bien être Adrian Newey.

Après avoir recruté Pat Fry, Hirohide Hamashima, Jonathan Heal ou encore Steve Clarke, la Scuderia aimerait s’acheter les services du créateur des deux dernières monoplaces championnes du monde.

La tâche s'apparente toutefois à une gageure pour Ferrari. Newey est solidement attaché à son poste de directeur technique chez Red Bull Racing, et il n'a nullement l'intention de quitter la Grande-Bretagne pour venir s'installer avec son épouse et ses enfants en Italie, même si Maranello lui proposait un salaire important.

"Je pense qu’Adrian Newey a démontré ses compétences d’une magnifique façon au cours de ces dernières années. Mais nous ne savons pas ce qu’il compte faire à l’avenir. Nous verrons bien," a déclaré Stefano Domenicali, le team principal de Ferrari, à Sky Sport News.

Le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, qui avait rencontré Newey avant qu’il ne signe chez McLaren en 1997, a ajouté : "J’ai une confiance totale en notre équipe technique. J’avais déjà rencontré Newey en 1997, la rencontre n'avait pas vraiment été positive. L’image que son épouse avait de l’Italie était, en quelque sorte, que nous étions un pays du tiers-monde. Mais s’il venait à être disponible une nouvelle fois et qu'il avait changé d'avis, alors pourquoi ne le ferions-nous pas venir chez nous ?"

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca di Montezemolo , Adrian Newey , Steve Clark
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités