Ferrari se montre patient avec le rythme de Räikkönen

Ferrari continue à apporter son soutien public à Kimi Räikkönen, qui fera encore partie des meubles de la Scuderia la saison prochaine, probablement aux côtés de Sebastian Vettel

Ferrari continue à apporter son soutien public à Kimi Räikkönen, qui fera encore partie des meubles de la Scuderia la saison prochaine, probablement aux côtés de Sebastian Vettel.

Relégué à presque 100 points de son équipier Fernando Alonso au Championnat du Monde des Pilotes, Räikkönen court encore après un premier podium cette année. La dernière saison sans podium du Finlandais remonte tout simplement à sa toute première année en F1, avec l'équipe Sauber, en 2001.

Mais Ferrari et son pilote se serrent les coudes et déploient régulièrement des messages optimistes et concentrés à l'adresse de qui souhaite encore entendre que le team de Maranello pousse dans la bonne direction et progresse course après course, oubliant le fait que Räikkönen ne tire pas les mêmes résultats d'une auto n'ayant pas particulièrement été conçue autour de Fernando Alonso, mais bien de la révolution technique de la réglementation 2014.

Voir le verre à moitié plein

Tâtonnant, comme certains autres pilotes d'expérience, dans la façon de régler sa monoplace, Räikkönen ne dispose pas du feeling lui permettant d'être à l'aise au volant de la Ferrari, et prend son mal en patience, espérant que 2015 vienne gommer un retour décevant chez les Rouges.

Le team se montre tolérant à l'égard de son pilote, qui concède en moyenne 0'8s à 1'0s au tour à son équipier depuis le début de la saison, mais qui s'est récemment rapproché en rythme qualificatif.

"Nous voyons clairement le rythme de Kimi s'améliorer", assure ainsi Marco Mattiacci, Directeur d'Equipe Ferrari. "Est-ce que cela se traduit immédiatement par plus de points en course? Il est évident que non, mais il y a eu une série d'évènements nous ayant empêchés d'y parvenir. Mais il gagne en vitesse".

En Russie, Räikkönen a connu une course anonyme récompensée par 2 points, et a, comme de nombreux pilotes, regretté le fait de ne pouvoir dérouler un pilotage classique en raison du besoin d'économiser du carburant. Le voici maintenant derrière Kevin Magnussen, auteur de 10 points avec la McLaren à Sotchi.

"Après le départ, je me suis assez bien élancé, mais ai été retenu parce qu'une Toro Rosso arrivait de plus en plus sur la gauche et que je n'avais nulle part où me ranger; et j'ai perdu des places. Par la suite, j'ai juste suivi les gens, sans vraiment avoir ma chance en ligne droite. La voiture se comportait plutôt bien, mais était juste lente. Et quand on économise du carburant, on ne peut pas pousser fort", a justifié Räikkönen en Russie, tandis que son équipier enlevait les 8 points de 6ème place.

Se voulant optimiste, Räikkönen remarque que le comportement de l'auto est plus prévisible en soi. "Le maniement de l'auto était agréable", confirme-t-il. "Espérons que la prochaine course nous conviendra un peu mieux".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Sebastian Vettel , Kevin Magnussen
Équipes Toro Rosso , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités