Ferrari veut de nouvelles technologies en F1

Si le règlement technique reçoit son lot de modifications chaque année, c'est à un véritable chamboulement qu'il va falloir s'attendre en 2013 et ce, notamment au niveau des moteurs

Si le règlement technique reçoit son lot de modifications chaque année, c'est à un véritable chamboulement qu'il va falloir s'attendre en 2013 et ce, notamment au niveau des moteurs.

En effet, après l'apparition des V8 2,4 litres en 2006, les équipes envisagent de passer à des moteurs plus petits dans trois ans, probablement des quatre cylindres turbo-compressés de 1,5 litres de cylindrée.

Ce concept de réduire la taille des moteurs, communément appelé "downsizing", s'inscrit bien sûr dans la volonté du monde de la Formule 1 de donner au monde une meilleure image vis-à-vis du respect de l'environnement mais également dans le souhait de se rapprocher un peu plus du monde de la grande série, où le "downsizing" est de plus en plus répandu.

Cependant, le CEO de Ferrari Amedeo Felisa aimerait que ce changement de moteur s'accompagne d'un passage aux dernières technologies telles que l'injection directe.

"Si la F1 doit développer quelque chose d'utile pour de vraies conditions de conduite, la meilleure solution consiste donc à employer un moteur turbo-compressé avec l'injection directe d'essence. C'est ce que nous soutiendrions. C'est la meilleure solution pour obtenir un bon rendement et utiliser le moteur de façon positive."

Norbert Haug, patron du département sportif de Mercedes-Benz, s'est lui aussi montré favorable au passage à des moteurs plus petits. Mais il tient à préciser que ça ne rendra pas pour autant la voiture entièrement "verte".

"Ce qui est fascinant en Formule, c'est que c'est rapide, bruyant, et à la limite. Nous pouvons discuter des initiatives écologiques, mais la Formule 1 doit être axée sur la technique. Si vous voyagez de l'Europe au Japon dans un 747, vous utiliserez plus de carburant que toute une saison de F1. Nous devons regarder les choses dans leur ensemble."

"Nous devons être conscients que nous construisons les voitures les plus propres possible. Les moteurs seront réduits en 2013 car la consommation d'essence doit baisser et nous devons diminuer les émissions de CO2," explique-t-il.

"Mais nous ne devons pas penser qu'un moteur de 700 chevaux va en faire la voiture la plus verte qui soit, car ce n'est pas génial."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Norbert Haug
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités