Ferrari veut réaliser un début de saison solide en 2012

Après une saison 2011 décevante en termes de résultats, Nicolas Tombazis, le designer en chef de la Scuderia Ferrari, espère qu'ils seront en mesure de concevoir une monoplace capable de jouer la gagne dès Melbourne la saison prochaine

Après une saison 2011 décevante en termes de résultats, Nicolas Tombazis, le designer en chef de la Scuderia Ferrari, espère qu'ils seront en mesure de concevoir une monoplace capable de jouer la gagne dès Melbourne la saison prochaine.

Avec pour nom de code "Projet 663" en interne à Maranello, la prochaine monoplace du Cheval Cabré se voudra moins conservatrice que sa devancière. Tombazis précise qu’elle reprendra certains éléments de la Red Bull Racing de cette année, qui ont fait les succès de l'équipe autrichienne, mais que cette future Formule 1 sera dotée de nombreuses solutions différentes.

"Notre objectif est d’arriver en étant déjà compétitifs en Australie. Il est cependant clair que nos rivaux ne sont ni naïfs, ni idiots. Notre objectif est de gagner, nous n’épargnerons personne. Mais nous ne prenons rien pour acquis," a déclaré Tombazis au magazine italien Autosprint.

"Vous ne pouvez ignorer vos concurrents. Si Red Bull gagne, vous ne pouvez pas dire que vous vous occupez uniquement de vos affaires. Mais il ne s'agit pas seulement des solutions intéressantes développées par Red Bull, il y a aussi des voitures plus lentes qui ont des solutions techniques qui méritent d'être prises en considération. Vous ne pouvez pas vous cacher derrière des excuses."

"Cependant, je pense que notre voiture de l’année prochaine sera dotée de nombreuses solutions différentes, toutes provenant de nous. Il ne serait pas juste de dire que ce sera une Red Bull. Ce sera une Ferrari, différente dans tous les domaines, avec de nouvelles solutions dans d’autres domaines, peut-être inspirées d’autres voitures. Ce sera un mélange."

Tombazis a également indiqué que Ferrari avait compris ce qui n’avait pas fonctionné avec leurs nouveautés qui ont été introduites tout au long de cette saison sur la 150° Italia.

"Nous avons compris ce qui n’a pas fonctionné, mais nous n’avons pas été en mesure de redresser la barre totalement, parce qu’en septembre le travail sur la résolution des problèmes n’aurait eu un effet que pour les trois dernières courses. Cela aurait coûté du temps au détriment de la conception de la voiture de l’année prochaine. C’est pourquoi, depuis ce moment, nous avons du mal à rester au contact de nos rivaux."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités