Ferrari veut une troisième voiture "américaine" en 2013

Comme nous vous l'indiquions hier, le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, est de nouveau parti en croisade

Comme nous vous l'indiquions hier, le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, est de nouveau parti en croisade. Avec comme cheval de bataille son idée récurrente d'aligner une troisième voiture par équipe.

"Je pense qu’il serait mieux d’avoir l’opportunité d’aligner une troisième voiture que de voir des voitures qui auraient même du mal en GP2," avait-il expliqué.

L'Italien a détaillé un peu plus la façon dont il voit la chose et pense que les écuries qui décideraient de faire rouler une troisième monoplace pourraient le faire via des équipes privées.

"Je pense que c'est du bon sens, et Bernie Ecclestone est d'accord. A qui [irait la troisième voiture] ? A une équipe petite mais compétitive," a précisé Montezemolo à des journalistes italiens.

"Les équipes et la FIA discutent de cette possibilité d'ici trois ans. Il serait bon de voir une troisième Ferrari, peut-être avec une équipe privée américaine. Je pense à des équipes comme Ganassi ou Penske," a-t-il également confié au magazine italien Autosprint.

"Sur la question de la troisième voiture, nous sommes déterminés. C'est décourageant de voir quelqu'un comme [Jarno] Trulli derrière à de nombreuses secondes. Imaginez ce qu'il pourrait faire avec une Ferrari."

L'engagement d'une troisième voiture pourrait donc être rendu possible à partir de 2013, mais tout le monde n'y est pas favorable. Cependant, Montezemolo affirme qu'il peut se montrer convaincant : "Ecclestone est d'accord et [Frank] Williams, qui auparavant était contre, comprend désormais."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca di Montezemolo , Bernie Ecclestone
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités