Fiat accuse de très lourdes pertes financières

Si le programme F1 de Ferrari n’est évidemment nullement remis en cause, la sauvegarde de la seconde position au championnat du monde des constructeurs représente non seulement un réel enjeu sportif pour les rouges face à McLaren, mais bel et bien...

Si le programme F1 de Ferrari n’est évidemment nullement remis en cause, la sauvegarde de la seconde position au championnat du monde des constructeurs représente non seulement un réel enjeu sportif pour les rouges face à McLaren, mais bel et bien un investissement financier.

Comme toutes les équipes, Ferrari compte sur les recettes liées aux primes de championnat pour aller de l’avant en 2013, particulièrement en ces temps très difficiles pour la maison-mère Fiat. Les Rouges comptent actuellement 22 points d’avance sur McLaren, à deux GP de la fin de saison.

Déficitaire de déjà 700 millions d’euro cette année, et pouvant atteindre près de 850 millions de pertes d’ici décembre, Fiat est aux abois et le PDG de Fiat-Chrysler, Sergio Marchionne, a été contraint d’admettre que l’équilibre pourrait ne pas être atteint avant…2015-2016 ! Des mesures drastiques ont déjà été prises au sein du groupe pour limiter les dépenses, et la marque Lancia est ainsi vouée à bientôt disparaître. L’échange de plateformes et de technologies entre Fiat et ses marques sœur ira également crescendo sur les modèles routiers, certains produits Fiat étant même amenés à être rebadgés Jeep ou Chrysler !

Fort heureusement, la refonte globale de l’organigramme Fiat conserverait Ferrari comme tête de gondole, le groupe souhaitant se positionner sur le segment premium et faire oublier son lourd passif de producteur de « pots de yaourt » faiblement motorisés, en ajoutant une dimension prestigieuse à sa gamme. On respire, pour l’instant !

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités