Guide saison 2013 : Scuderia Ferrari

Voici maintenant depuis 2007 que Ferrari n’a plus remporté de titre mondial

Voici maintenant depuis 2007 que Ferrari n’a plus remporté de titre mondial. Cinq ans de disette, tant sur le plan du classement pilotes que constructeurs, depuis le titre « hold-up » de Kimi Räikkönen, lors de la dernière manche de la saison, au nez et à la barbe de Lewis Hamilton et Fernando Alonso (McLaren).

L’an dernier, la radicale F2012 nécessita un important temps d’adaptation de l’équipe, qui ne comprenait pas encore sa monoplace au moment de partir vers Melbourne, au terme des essais hivernaux. Cette année, l’ambition de Ferrari est de revenir devant pour de bon, en dépit du fait d’avoir mené trois programmes de front avec le développement de la F2012, la conception de la nouvelle monoplace 2013, et la création d’une équipe dédiée à la première machine qui verra le jour sous l’ère des nouvelles réglementations 2014 !
La stabilité est de mise côté pilotes, Fernando Alonso étant jusqu’à la fin de la saison 2014 celui derrière qui tous pousseront de tout cœur. A ses côtés, un Felipe Massa ayant soufflé le chaud et le froid en 2012, mais semblant avoir retrouvé son mojo en seconde moitié de saison avec une monoplace convenant mieux à son style de pilotage.

Echouant pour trois points dans son pari fou de résister à Red Bull cette année, Fernando Alonso a signé une prestation de toute beauté, et qualifie son année d’exercice parfait. L’Espagnol court cependant encore après son objectif ultime d’une couronne avec Ferrari, après avoir signé 9 victoires et 24 autres podiums en trois saisons. C’est du côté des statistiques des qualifications que le bât blesse et révèle où Ferrari se doit de travailler : avec seulement 4 poles en trois saisons avec le team de Maranello, les positions sur la grille d’Alonso ne peuvent lui permettre de rivaliser face à des RBR trustant les devants de la scène et offrant à Vettel son terrain d’expression ultime des premiers tours de course. A l’aube des premiers essais, Ferrari se doit d’arriver avec une machine capable de jouer la pole, pour se battre pour la gagne. Et ne pas devoir combler le terrain concédé durant tout le reste de la saison, comme lors du précédent exercice…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités