Interview exclusive avec Jules Bianchi

Jules Bianchi, l'un des pilotes français les plus prometteurs de sa génération, court actuellement en GP2 Series avec l'équipe tricolore ART Grand Prix où il occupe la troisième place du championnat alors qu'il ne reste plus qu'un meeting à disputer

Jules Bianchi, l'un des pilotes français les plus prometteurs de sa génération, court actuellement en GP2 Series avec l'équipe tricolore ART Grand Prix où il occupe la troisième place du championnat alors qu'il ne reste plus qu'un meeting à disputer.

Le Français est membre de la très sélective Ferrari Driver Academy et sera au volant de la F10 lors des essais privés réservés aux jeunes pilotes à Abu Dhabi. Il a répondu aux questions de ToileF1.com en exclusivité.

Quel regard portez-vous sur votre saison de GP2 Series cette année ? Mis à part votre accident du Hungaroring, êtes-vous satisfait de vos résultats pour vos débuts dans la discipline ?

"J’ai signé trois pole positions, et ça c’est le gros point positif de la saison. On est très rapide en qualifications mais les points se marquent essentiellement en course et il faut maintenant apprendre à gagner des courses."

Hormis à Spa-Francorchamps où vous reveniez de blessure, vous avez toujours été dans le coup, vos trois pole positions le prouvent. Que vous manque-t-il pour concrétiser en course ?

"Tout va bien sur un tour lancé mais je pense que je suis à la recherche de ce petit plus pour la course. Une fois que je l’aurai trouvé, ça ira mieux."

Quels seront vos objectifs pour le dernier meeting de la saison de GP2 Series à Abu Dhabi ?

"Je voudrais avant tout gagner une course et j’irai donc à Abu Dhabi pour finir le travail de Monza. Si tout se passe bien à Abu Dhabi, je serai sur le podium du championnat des pilotes et ce serait un bon résultat compte tenu de ma courte carrière en monoplace."

Vous fréquentez ART Grand Prix depuis de nombreuses années en F3 Euroseries, GP2 Asia et GP2 Series. Que pensez-vous de votre équipe ?

"C’est la meilleure équipe en Europe. Tous les membres sont incroyables, extrêmement professionnels, très concentrés et assoiffés de victoires. L’ambiance est toujours bonne chez ART Grand Prix et c’est un vrai plaisir de piloter dans cette écurie depuis trois ans maintenant."

Quel sera votre programme jusqu’à Abu Dhabi étant donné qu’il n’y a plus de course de GP2 pendant deux mois ?

"Beaucoup de sport, un peu de repos et puis je 'roulerai' dans le simulateur. Je vais également prendre part à des événements pour des sponsors. Les deux mois vont vite passer car mon programme n’a pas beaucoup de temps morts !"

Votre objectif est naturellement d'accéder à la Formule 1, mais pour quelle année ? Pour 2011, cela semble difficile.

"2011 semble compromis mais il est préférable d’arriver parfaitement préparé en Formule 1. Il y a quatre ans, je pilotais des karts, je suis maintenant en GP2, j’ai donc encore un peu de temps devant moi pour accéder à la Formule 1."

Une seconde année en GP2 Series est-elle envisageable ?

"Tout à fait, c’est ce qu’il y a de mieux pour aborder la Formule 1."

Que vous apporte votre adhésion à la Ferrari Academy sur un plan sportif et personnel ?

"Faire partie de la Ferrari Driver Academy est une vraie chance. Je fais partie de la famille Ferrari et je profite notamment de leurs connaissances et équipements tel que le simulateur. J’ai la chance de pouvoir me rendre à Maranello quand je le souhaite et d’échanger avec les ingénieurs. J’apprends ainsi énormément."

"De plus, des cours de langue et de communication nous sont donnés, c’est un programme complet. La FDA me permet également de régulièrement prendre le volant d’une F1 à Fiorano. C’est toujours une bonne chose de rouler en F1 surtout maintenant, avec le nombre de journées d’essais très limité. Au niveau personnel, comme pour beaucoup de pilotes, et avec mes origines italiennes, Ferrari a toujours été dans mon cœur. C’est toujours une grande émotion de monter dans une Ferrari, une grande fierté."

Votre place dans la Ferrari Academy vous assure-t-elle de rouler dans la F10 à Abu Dhabi pour les essais réservés aux jeunes pilotes ? Si oui, quelles sont vos attentes pour cette séance ?

"Je roulerai effectivement à Abu Dhabi avec Ferrari. Je vais aborder cette séance comme toutes les autres : apprendre au maximum et faire de mon mieux pour que l’équipe soit contente de mon travail."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Jules Bianchi
Équipes Ferrari , ART Grand Prix
Type d'article Actualités