Le coup de poker de Ferrari n'a pas fonctionné

Après avoir endommagé son aileron avant en heurtant l'arrière de la RB9 de Sebastian Vettel, Fernando Alonso n'est pas rentré au stand à l'issue du premier tour pour réparer

Après avoir endommagé son aileron avant en heurtant l'arrière de la RB9 de Sebastian Vettel, Fernando Alonso n'est pas rentré au stand à l'issue du premier tour pour réparer. Quelques instants plus tard, l'Espagnol voyait ce même aileron avant se dérober et passer sous ses roues, contraignant la Ferrari à filer vers le bac à graviers. Un accident comptablement catastrophique pour la Scuderia, mais qui aurait pu également mal se terminer. Ferrari a reconnu avoir fait une erreur, précisant qu'il s'agissait d'une décision de l'équipe, qui espérait pouvoir attendre le premier changement de pneus pour réparer la monoplace d'Alonso. "Nous avons pris un risque qui n'a pas payé. Après la touchette, la course n'était pas terminée et j'ai considéré la situation comme transitoire, avec une piste qui séchait. Dans des conditions normales nous l'aurions fait rentrer, mais avec cette transition, si l'on croit que l'aileron peut tenir, on essaye. Nous aurions pu avoir l'occasion de faire rentrer la voiture pour mettre les pneus slicks et être les héros du week-end. Malheureusement, l'aileron n'a pas tenu", a expliqué Stefano Domenicali. "La décision était celle du muret des stands. Bien sûr, Fernando pouvait sentir la chose dans la voiture, mais il ne pouvait pas voir les dégâts. Nous avons pris la responsabilité en tant qu'équipe. Fernando n'est pas heureux de repartir avec zéro point, mais il est optimiste et impatient car il sait que nous avons quelque chose à jouer."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités