Le jour ou Coulthard a dit "non" à Ferrari

Bien des pilotes ne font qu'en rêver

Bien des pilotes ne font qu'en rêver. Recevoir une offre de Ferrari pour piloter au sein de la Scuderia est souvent l'aboutissement d'une carrière. Mais comme le révèle David Coulthard, qui fut sollicité par Ferrari pour assister Michael Schumacher durant l'ère Todt, un volant italien peut être un cadeau empoisonné... Mark Webber refusa d'ailleurs poliment de poursuivre plus loin les discussions l'an dernier avec les Rouges lorsque fut considérée une alternative à Felipe Massa pour cette saison 2013 dans le but d'épauler Fernando Alonso...

On m’a une fois offert la possibilité de signer chez Ferrari, et je ne regrette pas une minute d’avoir écarté cela, car cette offre n’était pas une meilleure opportunité que ce dont je bénéficiais chez McLaren”, tranche ainsi Coulthard pour le magazine Autosport.

J’avais déjà commis des erreurs en changeant pour de l’argent plutôt que par opportunité, en passant de chez Williams à McLaren. Je me suis retrouvé calé en 13ème position sur la grille de ma première course en 1996, après avoir été sur la première ligne d’Adélaïde en 1995. J’ai décidé de ne jamais, jamais refaire une décision prise sur la base de l’argent plutôt que de la performance”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Michael Schumacher , Mark Webber , David Coulthard , Fernando Alonso , Felipe Massa
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités