Le SECU fautif des casses moteur Ferrari

Deux moteurs cassés, voilà le lourd bilan de la Scuderia Ferrari après un Grand Prix d'Australie catastrophique

Deux moteurs cassés, voilà le lourd bilan de la Scuderia Ferrari après un Grand Prix d'Australie catastrophique.

Dès la fin de la course, les ingénieurs de l'équipe championne du monde en titre se sont penchés sur le pourquoi du comment et on finalement pu trouver la cause de tous leurs tracas : le SECU (Standard Eletronic Control Unit).

Avec la nouvelle réglementation qui est entrée en vigueur, et pour réduire les coûts, ce boîtier électronique est le même pour les onze équipes du plateau. Conçu par McLaren et Microsoft, il poserait quelques soucis à plusieurs équipes, dont la Scuderia mais aussi BMW qui s'en était plaint cet hiver.

"Ce genre d'incident arrive quand vous travaillez avec des composants que vous ne maîtrisez pas totalement. Nous avons maintenant vu qu'il y avait un conflit et nous allons faire le nécessaire pour que ça ne se reproduise plus," indique un porte parole de Ferrari.

De quoi rassurer, un peu au moins, les nombreux fans de l'écurie au Cheval Cabré.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités