Massa veut montrer à ses détracteurs de quoi il est capable

Avant d'attaquer la dernière épreuve du championnat au Brésil, qui le couronnera peut-être devant son public, Felipe Massa est revenu sur son début de carrière et sur les progrès qu'il a faits pour être aujourd'hui en mesure de remporter le titre...

Avant d'attaquer la dernière épreuve du championnat au Brésil, qui le couronnera peut-être devant son public, Felipe Massa est revenu sur son début de carrière et sur les progrès qu'il a faits pour être aujourd'hui en mesure de remporter le titre mondial.

Sa première saison chez Sauber en 2002 n'a pas été évidente, mais son passage chez Ferrari en tant que pilote essayeur lui a appris beaucoup de choses. Désormais, il veut être sacré champion du monde et prouver à ses détracteurs qu'ils se sont trompés sur son compte.

"Je pense que lorsque vous prouvez quelque chose aux gens, alors qu'ils ne s'y attendaient pas, c'est encore plus agréable pour vous," explique Massa dans une interview.

"Les gens me considèrent toujours comme complètement hors course. Personne ne s'attend à ce que vous fassiez du bon travail et une fois que vous avez mieux travaillé que ne le pensaient les autres, c'est encore plus agréable."

"Je suis sûr que si j'avais débuté ma carrière en tant que pilote essayeur chez Ferrari, ma réputation serait totalement différente. Car à cause de ma première année, qui était mauvaise, ma réputation est mauvaise pour plusieurs saisons."

Selon le brésilien, ses débuts ont eu un impact négatif sur lui puisque depuis, de nombreux observateurs le considèrent comme trop fougueux et moins compétitif qu'un pilote comme Kimi Räikkönen.

"J'étais un peu déchaîné. Mais j'avais une voiture très difficile à conduire. J'étais très jeune, peut-être trop jeune pour débuter immédiatement," constate Massa.

"Sauber a fait sa meilleure saison en 2001 avec Kimi et Nick. Je suis arrivé l'année suivante et ils s'attendaient à ce que je fasse exactement la même chose que Kimi, mais la voiture n'était pas aussi bonne que la saison précédente. Donc j'ai pris trop de risques."

"J'ai obtenu quelques bons résultats, marqués quelques bons points et j'ai fait des bonnes courses. Mais j'ai aussi fait quelques très mauvaises courses. Ce n'était pas une bonne chose pour mon image et il a fallu beaucoup de temps pour revenir et changer mon image en Formule 1. Mais heureusement, je pense que y sommes parvenus."

Les progrès accomplis par Massa sont principalement dus au travail effectué au fil des saisons chez Ferrari. Il a appris à collaborer avec son équipe et à adapter sa monoplace à son pilotage.

"Même lorsque vous avez une monoplace difficile à piloter, si vous savez comment régler la voiture et comment travailler avec l'équipe, alors vous savez comment avoir une voiture agréable à conduire."

"Si vous disposez d'une voiture qui ne correspond pas à votre style de pilotage, c'est très compliqué et il est très facile de commettre des erreurs à chaque fois que vous conduisez à la limite. Avec l'expérience, j'ai commencé à apprendre ce dont j'avais besoin et comment je voulais la voiture, et aussi comment travailler avec l'équipe."

"Une grande partie de l'apprentissage a été fait en tant que pilote essayeur de Ferrari. Cette saison était comme une année à l'université pour moi. Michael (Schumacher) était comme un professeur et j'ai beaucoup appris avec lui, sur la manière de grandir au sein de l'équipe et de mieux travailler avec eux."

"Pour dire ce que vous voulez et pousser fort dans chaque domaine. J'ai beaucoup appris de lui, mais je n'ai jamais essayé d'être au dessus de lui parce que l'on ne peut pas. J'ai juste essayé d'apprendre énormément et j'ai attendu mon heure. Puis mon heure est venue maintenant et j'en suis heureux."

Le pilote Ferrari a désormais la possibilité de décrocher le titre mondial devant ses supporters, ce qui serait un événement incroyable pour le Brésil. Même si Hamilton possède sept points d'avance, la saison a été tellement folle que tout peut encore arriver.

"J'espère que ce sera un beau résultat. Je pense que c'est un sentiment génial d'être en mesure de se battre pour le championnat du monde, de disputer ma course à domicile, donc je trouve que c'est un sentiment vraiment agréable."

"Mais nous avons eu des courses comme la Hongrie et Singapour cette année - et il y a eu de nombreuses courses où malheureusement, nous n'avons par marqué de points. Mais c'est la course. Et tant que le dernier tour n'est pas fini, on ne sait jamais ce qu'il peut se produire."

"Vous pilotez une voiture où tout doit être à limite pour atteindre la performance maximale, mais il faut aussi finir la course. Parfois les choses ne fonctionnent pas ainsi et c'est la course. Ce ne sera pas la première fois, ni la dernière, mais l'on apprend beaucoup avec de ces mauvais résultats."

Maintenant que les résultats sont au rendez-vous, Massa ne voit pas pourquoi il devrait songer à son avenir dans une autre équipe que Ferrari.

"Je pense que l'on ne peut jamais se faire une idée claire de ce qu'il va arriver en trois ou quatre ans, mais pour les deux prochaines saisons je me sens très bien dans cette équipe. J'espère que tout restera en l'état et je ne vois aucune raison pour que ça change."

"Je me sens à l'aise et heureux. Je pense que dans la vie, la chose la plus importante est d'être heureux. Et si vous êtes heureux, alors votre travail vient plus naturellement."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Felipe Massa
Équipes Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités