Massa veut se refaire à Monaco

Auteur d'un week-end décevant en Espagne, Felipe Massa rejoint la Principauté de Monaco avec l'espoir d'obtenir un bon résultat

Auteur d'un week-end décevant en Espagne, Felipe Massa rejoint la Principauté de Monaco avec l'espoir d'obtenir un bon résultat.

"Alors que je suis assis ici chez moi à Monaco en ce mardi après-midi, je peux voir la pluie s'abattre sur la fenêtre, donc ça promet d'être un week-end compliqué et excitant pour ma deuxième course à domicile après le Brésil, le Grand Prix de Monaco."

"Je suis rentré à Monaco lundi car, par chance, mon plan de vol n'a pas été affecté par le problème du nuage de fumée qui semble suivre la Formule 1 à travers le monde ! Quoi qu'il arrive, j'espère que ce sera un meilleur week-end que celui de Barcelone, qui ressemblait un peu à mon Grand Prix de Chine où j'ai eu du mal à trouver de l'adhérence du vendredi matin jusqu'au dimanche après-midi," écrivait hier le Brésilien sur son blog.

"Du côté positif, tout le travail difficile abattu après la Chine a un peu amélioré la voiture par rapport à son précédent niveau de performance, mais ce n'était pas suffisant quand vous voyez à quel point Red Bull était forte en Espagne et que d'autres équipes ont aussi trouvé plus de vitesse."

"Maintenant, nous devrons faire un plus grand pas en avant dès que possible afin que nous puissions être en position de battre les équipes qui sont actuellement devant nous au niveau du package de leur voiture."

Ferrari a encore pas mal de travail à fournir pour pouvoir entre autres rattraper Red Bull. Mais, même si Fernando Alonso pense que son équipe pourrait surprendre la concurrence dans les rues de la principauté, ce n'est pas à Monaco que l'écurie de Maranello apportera d'importantes nouveautés à la F10.

"Ce week-end, même s'il n'y aura pas d'importantes modifications sur la F10, je m'attends à ce que nous puissions être plus compétitifs, surtout parce que Bridgestone apporte les pneus super tendres et medium ici et je préfère nettement cette combinaison. Nous avions les mêmes types de pneus à Bahreïn, où j'étais plus heureux que sur les autres courses pour ce qui est du niveau d'adhérence que j'ai pu tiré des pneus," indique-t-il.

"J'espère cependant que je serai en mesure d'exploiter davantage le potentiel de ma voiture. En général, l'adhérence est une chose à laquelle nous nous attardons autant que de trouver une amélioration globale du niveau d'appui aéro que nous avons. Donc nous verrons si les ingénieurs ont pu trouver quelque chose entre la dernière course et celle-ci, où nous n'utiliserons pas le nouvel aileron arrière 'soufflé' car sur ce circuit lent, vous avez plus besoin d'appui que de vitesse de pointe."

"Faire en sorte que la voiture travaille le mieux possible le samedi après-midi sera encore plus important que d'habitude, car si le trafic a toujours été un problème ici, avec quatre voitures de plus en piste au même moment cette année, et sans vouloir trop critiquer je dirais plutôt six voitures lentes en piste, la Q1 peut devenir une loterie."

"Il ne fait aucun doute que nous utiliserons une approche stratégique différente en qualifications, peut-être que nous mettrons de l'essence dans la voiture pour faire quelques tours de plus que d'habitude pour avoir une marge de sécurité afin que l'on ne sorte pas de la Q1 sans un temps compétitif," explique le pauliste.

Si le trafic peut se montrer problématique en qualifications, Massa reconnait qu'il peut également rendre les choses compliquées le dimanche, en course.

"En fait, le trafic va aussi jouer son rôle lors de la course de dimanche car même si les choix stratégiques sont différents cette année avec l'interdiction des ravitaillements, essayer d'éviter de sortir des stands dans le trafic peut faire votre course ou la casser. Au final, même si les ingénieurs de course vont suivre de près la course, il vous faut un peu de chance pour qu'elle se déroule parfaitement," reconnait le pilote Ferrari, toujours sur son blog.

"Le mercredi, nous commençons tout le travail que nous faisons le jeudi lors d'une course normale et à partir de là, je vais me déplacer entre les paddocks et chez moi en scooter, ce qui ne prend que quelques minutes. C'est l'un des plus gros avantages de cette course pour moi en ce sens que je peux dormir dans mon propre lit plutôt que dans une chambre d'hôtel et avoir à penser à faire une valise."

"Avant cela, je vais jouer cet après-midi dans un match de football caritatif, notre équipe de pilotes, la Nazionale Piloti contre une équipe rassemblée par le Prince Albert de Monaco. Je joue avant car vous êtes plus proche du gardien comme ça, ce qui est un peu comme démarrer une course de la première ligne ! L'opposition inclue probablement des joueurs professionnels, ce qui peut nous rendre la tâche plus difficile," poursuivait-il.

"Pour ce qui est de mon vrai boulot, j'espère que j'aurai une voiture plus régulière ce week-end, la voiture que j'aime piloter, la voiture que j'ai eue en début de saison. C'est tout ce que je demande afin que je puisse faire un bon boulot."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Felipe Massa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités