Montezemolo félicite ses troupes et reste prudent

Il aura fallu attendre la neuvième course de la saison 2011 pour enfin revoir une Ferrari sur la plus haute marche du podium en Formule 1, grâce à la belle victoire d’Alonso, dimanche dernier, à Silverstone

Il aura fallu attendre la neuvième course de la saison 2011 pour enfin revoir une Ferrari sur la plus haute marche du podium en Formule 1, grâce à la belle victoire d’Alonso, dimanche dernier, à Silverstone. Les tifosis l’auront attendue 259 jours, puisque la dernière victoire de l’écurie au Cheval Cabré remontait au Grand Prix de Corée de l’an dernier.

Ce premier succès de 2011 semble tomber à pic pour l’écurie de Maranello. Outre le fait qu’elle relance (légèrement) le championnat à un moment où Sebastian Vettel et Red Bull Racing semblaient imbattables, cette victoire intervient tel un symbole, 60 ans après le premier succès de Ferrari en Formule 1, avec la victoire de José Froilan Gonzalez au Grand Prix de Grande-Bretagne 1951.

Que pouvait espérer de mieux Luca di Montezemolo, le président de la Scuderia, qui s’est adressé à son personnel pour l’événement.

"Nous avons réussi à gagner. Cela a été possible grâce à vous et je tiens à remercier chacun d’entre vous personnellement. Vous avez su correctement réagir durant les périodes difficiles," a-t-il déclaré, tout en demandant à chacun de garder le cap afin de continuer à s’améliorer "dans tous les domaines".

Montezemolo en a profité pour rendre hommage à Stefano Domenicali, le team principal de la Scuderia, dont sa gestion de l’équipe avait parfois été critiquée en début de saison : "En Stefano Domenicali, vous avez un patron qui s’est avéré être un véritable leader et les félicitations que je lui ai adressées après la course de dimanche vous sont tous destinées."

Quant à la suite du championnat et la vision qu’il en a, l’Italien se veut prudent. Malgré son succès, Alonso n’a repris que sept points à Vettel et lui en concède toujours 92. Même s’il venait à remporter les dix dernières courses de la saison, il lui manquerait encore 22 points pour être champion si Vettel terminait à chaque fois deuxième.

"Maintenant, nous devons garder les pieds sur terre, ce que nous avons l’habitude de faire. Nous devons franchir une nouvelle étape pour gagner de nouveau cette année. Pour cela, vous devez tout donner et faire de votre mieux dans votre travail au quotidien, en essayant d’atteindre votre 'pole position personnelle'."

"Gagner à Silverstone a une saveur particulière puisqu’il s’agit d’une course à domicile pour une grande majorité de nos concurrents. De plus, cette victoire intervient le jour d’un important anniversaire (60 ans après la première victoire d’une Ferrari en F1, ndlr). Je pense que même Pat Fry a ressenti la différence qu’il y a entre gagner dans une autre écurie et gagner chez Ferrari," a ajouté Montezemolo. Pour rappel, Fry est le directeur châssis de Ferrari et est arrivé dans l’équipe fin 2010 après 17 ans passés chez McLaren.

Le patron de Ferrari a également rendu un hommage aux mécaniciens pour leur travail, d’une importance cruciale, lors des arrêts aux stands : "C’est grâce à l’effort, l’entrainement et l’attention du détail que vous réussissez à vous améliorer dans des moments comme ceux-là. A Silverstone, vous avez été parfaits : continuez à avancer de cette manière."

"Nous avons eu, grâce à vous, un retour sur le temps que nous avons investi, mais il y a encore un long chemin à parcourir. Cela faisait un bon moment que nous avions le potentiel pour gagner et nous y sommes parvenus sur une piste qui ne nous était pas favorable. Continuons dans ce sens : nous somme encore loin des leaders mais qui sait, si le vent tourne, nous devons être dans le groupe de tête pour pouvoir en tirer profit."

La journée de Montezemolo à Maranello s’est achevée par sa présence à la réunion annuelle des concessionnaires, qui réunit chaque année plus de deux cents concessionnaires des 58 pays dans lesquels Ferrari est représenté.

En résumé, il règne une atmosphère positive au sein de la Scuderia Ferrai suite à la victoire d’Alonso qui semble avoir reboosté toute l’équipe. Attendons donc le prochain Grand Prix, dans 15 jours au Nürburgring, où Ferrari aura, visiblement, la ferme volonté de confirmer ses bons résultats du moment.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca di Montezemolo , Jose Froilan Gonzalez , Sebastian Vettel
Équipes Red Bull Racing , Ferrari
Type d'article Actualités