Alex Lynn, une saison à lancer à Barcelone

C'est avec le statut de candidat à la victoire qu'Alex Lynn avait abordé le premier meeting de la saison 2015 de GP2 Series à Bahreïn.

Champion 2014 de GP3 avec Carlin, Lynn dispute cette année sa première campagne dans l'antichambre de la Formule 1 et a rejoint pour cela l'écurie DAMS, qui peut être considérée comme la meilleure de la discipline.

Lynn avait donc tout entre les mains pour signer de bons résultats d'emblée : seul son manque d'expérience pouvait lui être préjudiciable. Le Britannique a toutefois quitté Bahreïn avec un compteur de points vierge.

"Les résultats de Bahreïn étaient évidemment très décevants et j'en suis revenu sans le moindre point", déclare Lynn à l'aube de la deuxième manche de l'année, en Espagne. "C'était extrêmement loin de mes attentes, surtout que j'avais l'air bien parti pour ma première victoire en GP2 au début de la course".

En effet, Lynn était clairement en lutte pour le podium de la course longue lorsqu'un léger contact avec la Racing Engineering d'Alexander Rossi a endommagé son aileron avant. Ses pneus ont alors commencé à se dégrader beaucoup plus rapidement que prévu, faisant couler le pilote DAMS au fond du classement.

"Bien évidemment, le plus gros problème à Barcelone était l'usure des pneus, qui s'est aggravée de façon exponentielle sur ma voiture à cause des dégâts que j'ai eus sur mon aileron avant", confirme Lynn. "Les pneus sont toujours un problème à Barcelone également, mais ce sera loin d'être sur la même échelle qu'à Bahreïn".

Neuf fois sur dix, je suis vraiment bon pour gérer mes pneus

Alex Lynn

"De toute façon, neuf fois sur dix, je suis vraiment bon pour gérer mes pneus, donc il faut juste que j'utilise mon tour de main et que j'évite de casser mon aileron à nouveau..."

Lynn pourrait trouver satisfaction dans le fait que la plupart des candidats au titre ont également connu un weekend décevant. Un carambolage lors de la course 1 a tout simplement éliminé Arthur Pic, Raffaele Marciello et Pierre Gasly, les privant de toute chance réaliste de marquer des points ce weekend-là ! Mitch Evans, quant à lui, n'a marqué que huit points à Bahreïn.

Cependant, loin de s'en contenter, le pilote d'essais Williams voit cela comme une occasion manquée : "On pourrait dire qu'à part Stoffel Vandoorne, plus ou moins tous ceux qui étaient attendus comme une menace pour le titre ont aussi connu un weekend cauchemardesque".

"Mais de mon point de vue, c'est dommage, parce que cela aurait été une belle opportunité de prendre de l'avance sur la concurrence, vu que nous étions en position de marquer beaucoup de points".

Cependant, Lynn et DAMS ont travaillé dur pendant les trois semaines qui séparent les meetings bahreïni et espagnol de façon à ne pas commettre les mêmes erreurs à nouveau.

"Avec l'équipe DAMS, j'ai beaucoup analysé et il y a de nombreux points positifs. Le principal est que le rythme était bien là, ce qui nous encourage pour Barcelone. Après avoir étudié la situation en profondeur, nous avons tiré de nombreuses leçons et nous devons les appliquer du mieux possible", conclut l'Anglais, qui avait remporté sa première victoire en GP3 pour sa première course dans la discipline... à Barcelone.

A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Alex Lynn
Équipes DAMS
Type d'article Actualités
Tags bahrein, barcelone, dams, lynn