Norris bat déjà des records !

partages
commentaires
Norris bat déjà des records !
Par : Benjamin Vinel
9 avr. 2018 à 08:45

La Formule 2 a lancé sa saison sur les chapeaux de roue ! Le spectacle était au rendez-vous à Bahreïn, où c'est Lando Norris qui a fait sensation.

Le vainqueur Lando Norris, Carlin

Il a beau ne pas être officiellement rookie en raison de sa participation au meeting d'Abu Dhabi l'an passé, Lando Norris a fait fort malgré son manque d'expérience. 

Dès les qualifications, Norris s'est illustré en devenant le plus jeune poleman depuis la création du GP2 à 18 ans, 4 mois et 24 jours, ce malgré une sortie de piste au dernier virage dans le tour crucial. Auteur d'un 1'41"761, le pilote Carlin a subi la concurrence de George Russell, Alexander Albon et Nyck de Vries, tous trois à moins de 12 centièmes de la pole position. Plus loin dans le peloton, les pilotes les plus expérimentés étaient à la peine, avec Nicholas Latifi 15e, Artem Markelov 17e et Sean Gelael 19e.

Norris gagne, Markelov fait le spectacle

En Course Principale, Norris n'a pas failli devant l'opportunité de devenir également le plus jeune vainqueur de l'Histoire. Par le passé, notamment en F3 Europe, le départ était sa faiblesse ; cette fois, il a pris un envol phénoménal, s'octroyant une dizaine de mètres d'avance sur ses rivaux avant même le premier virage.

Creusant un écart de deux secondes dès le tour inaugural, le pilote de réserve McLaren a continué à attaquer pour avoir dix secondes de marge au 15e passage, ce après quoi il n'a plus eu qu'à gérer son avance. L'écurie Carlin ne manquait alors pas de souligner que le jeune homme avait remporté sa toute première course en British F4, en British F3, en F3 Europe et en Formule 2, à chaque fois avec la structure britannique !

"C'est le résultat parfait pour nous", commente Norris. "J'ai pris un très bon départ et mes premiers tours étaient très bons. La course n'a pas été la plus facile qui soit, ça n'est jamais facile en F2. Par rapport à la Formule 3 où je pouvais attaquer pendant 99% de la course l'an dernier, en F2, il faut gérer les pneus, économiser les pneus, sinon ils surchauffent et s'usent, et on peut perdre plusieurs secondes au tour."

La gestion des gommes, le vétéran Artem Markelov en est expert. Aussi phénoménale que soit la performance de Norris, Markelov a tout autant impressionné lors de cette Course Principale, sous la chaleur de Bahreïn, qui rendait l'exploitation des pneus critique.

Tout avait pourtant mal commencé pour Markelov, qui a calé sur la grille au moment du tour de formation et a été contraint de prendre le départ des stands. Mais ensuite, quel festival ! Pour sa neuvième course de GP2/F2 sur ce tracé, le pilote de développement Renault a prouvé qu'il demeurait maître dans l'art des dépassements – capable de doubler dans n'importe quel virage – mais aussi que les pneus Pirelli n'avaient plus de secret pour lui. "J'aime vraiment ce circuit, la dégradation du pneus est toujours très surprenante. Il y a une très bonne trajectoire pour économiser les gommes, et je la connais, donc ça m'a aidé dans cette course", révèle-t-il.

La victoire était toutefois hors de portée pour Markelov, qui a buté sur un Sérgio Sette Câmara infranchissable pour la deuxième place. Le Brésilien, certes battu par son coéquipier Norris, a idéalement lancé sa saison.

Favori pour le titre après avoir rejoint Prema Racing, Nyck de Vries s'était emparé de la deuxième place aux dépens de Sette Câmara dès le premier tour mais a particulièrement souffert de l'usure de ses gommes, chutant en dehors du top 5. Un temps cinquième, Louis Delétraz a connu la même mésaventure, se classant loin des points.

Alexander Albon a pris la quatrième place devant son ancien coéquipier GP3, le rookie George Russell, tandis que Sean Gelael a également réalisé une belle remontée pour finir septième. Maximilian Günther a pris une huitième place synonyme de pole position en Course Sprint devant Jack Aitken, qui a connu des problèmes de boîte de vitesses.

Podium : le deuxième Sergio Sette Camara, Carlin, le vainqueur Lando Norris, Carlin, le troisième Artem Markelov, RUSSIAN TIME
Podium : 2e Sérgio Sette Câmara (Carlin), 1er Lando Norris (Carlin), 3e Artem Markelov (RUSSIAN TIME)

ART cale, Prema échoue, Markelov concrétise

Cette Course Sprint, elle aussi, a été marquée par la thématique de la gestion des gommes. L'an passé, Charles Leclerc avait réalisé un exploit sans précédent en remportant la victoire malgré un arrêt au stand à mi-course pour changer de pneus, une stratégie d'attaque maximale qui s'était avérée payante.

Forcément, avec 23 tours à parcourir sur les pneus mediums, certains concurrents ont voulu tenter la même tactique, notamment Nyck de Vries, qui s'est emparé de la tête de la course au départ – le poleman Maximilian Günther a été victime de patinage tandis que Sean Gelael a calé sur la grille.

Mais n'est pas Leclerc qui veut. En 2017, le futur Champion avait dix secondes d'avance au moment de son arrêt au stand ; cette fois, De Vries en avait à peine trois. Il est bien difficile de faire fructifier une telle stratégie dans ces conditions.

Ainsi, c'est l'homme qui murmurait à l'oreille des pneus, Artem Markelov, qui s'est aisément hissé en tête de la course et s'y est maintenu jusqu'au drapeau à damier pour y remporter sa septième victoire dans la discipline. Derrière lui, une superbe bataille a eu lieu entre Maximilian Günther, Sérgio Sette Câmara et Lando Norris.

Günther, qui vient de la F3 Europe comme Norris, était très inquiet de la dégradation de ses gommes, mais cela n'était manifestement pas fondé puisqu'il a signé une deuxième place qui est de bon augure pour le reste de sa saison.

De Vries a sauvé le top 5 après être sorti des stands en 13e place, devançant la Campos solitaire de Luca Ghiotto. Derrière, c'était la foire d'empoigne avec six pilotes en trois secondes ! Ralph Boschung et Nirei Fukuzumi ont emporté les derniers points disponibles face à Louis Delétraz, Nicholas Latifi, Roberto Merhi et Antonio Fuoco. La stratégie à un arrêt n'a pas porté ses fruits pour les pilotes Charouz et l'Ibère.

L'échec de cette deuxième manche était en tout cas à mettre à l'actif d'ART Grand Prix, dont les deux pilotes George Russell et Jack Aitken ont également calé sur la grille.

Podium : le deuxième Maximilian Gunther, BWT Arden, le vainqueur Artem Markelov, RUSSIAN TIME, le troisième Sergio Sette Camara, Carlin
Podium : 2e Maximilian Günther (BWT Arden), 1er Artem Markelov (RUSSIAN TIME), 3e Sérgio Sette Câmara (Carlin)

Le prometteur Lando Norris prend ainsi la tête du championnat devant Artem Markelov. Le deuxième meeting de la saison aura lieu à Bakou, en marge du Grand Prix d'Azerbaïdjan.

 Bahreïn - Course Principale

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 united_kingdom Lando Norris  Carlin 31 57'46.206
2 brazil Sérgio Sette Câmara Carlin 31 8.321
3 russia Artem Markelov  RUSSIAN TIME 31 8.532
4 thailand Alexander Albon  DAMS 31 9.349
5 united_kingdom George Russell  ART Grand Prix 31 13.947
6 netherlands Nyck de Vries  Prema Racing 31 14.661
7 indonesia Sean Gelael  Prema Racing 31 19.326
8 Maximilian Günther  Arden International 31 22.573

Voir le classement complet

 Bahreïn - Course Sprint

 PiloteÉquipeToursTemps/Écart
1 russia Artem Markelov  RUSSIAN TIME 23 42'42.161
2 Maximilian Günther  Arden International 23 2.105
3 brazil Sérgio Sette Câmara Carlin 23 3.803
4 united_kingdom Lando Norris  Carlin 23 5.043
5 netherlands Nyck de Vries  Prema Racing 23 10.265
6 italy Luca Ghiotto  Campos Racing 23 15.696
7 switzerland Ralph Boschung  MP Motorsport 23 23.511
8 japan Nirei Fukuzumi  Arden International 23 24.582

Voir le classement complet

Classement général 2018

 PiloteÉquipePoints
1 united_kingdom Lando Norris Carlin 39
2 russia Artem Markelov RUSSIAN TIME 30
3 brazil Sérgio Sette Câmara Carlin 28
4 Maximilian Günther Arden International 16
5 netherlands Nyck de Vries Prema Racing 16
6 thailand Alexander Albon DAMS 12
7 united_kingdom George Russell ART Grand Prix 10
8 indonesia Sean Gelael Prema Racing 6
9 italy Luca Ghiotto Campos Racing 4
10 switzerland Ralph Boschung MP Motorsport 3

Voir le classement complet

Diapo
Liste

Arjun Maini, homme le plus rapide en essais libres

Arjun Maini, homme le plus rapide en essais libres
1/17

Photo de: FIA Formula 2

Pole position pour Lando Norris...

Pole position pour Lando Norris...
2/17

Photo de: FIA Formula 2

... qui doit s'extirper de sa monoplace !

... qui doit s'extirper de sa monoplace !
3/17

Photo de: FIA Formula 2

Un autre rookie s'illustre, George Russell...

Un autre rookie s'illustre, George Russell...
4/17

Photo de: FIA Formula 2

... mais Artem Markelov déçoit quelque peu, seulement 17e

... mais Artem Markelov déçoit quelque peu, seulement 17e
5/17

Photo de: FIA Formula 2

Lando Norris prend un envol phénoménal en Course Principale, alors que ça chauffe entre George Russell et Nyck de Vries

Lando Norris prend un envol phénoménal en Course Principale, alors que ça chauffe entre George Russell et Nyck de Vries
6/17

Photo de: FIA Formula 2

Norris était intouchable lors de cette course

Norris était intouchable lors de cette course
7/17

Photo de: FIA Formula 2

Nyck de Vries s'est emparé de la deuxième place avant de rétrograder au classement

Nyck de Vries s'est emparé de la deuxième place avant de rétrograder au classement
8/17

Photo de: FIA Formula 2

Sérgio Sette Câmara a finalement offert un doublé à Carlin

Sérgio Sette Câmara a finalement offert un doublé à Carlin
9/17

Photo de: FIA Formula 2

Artem Markelov a fait le spectacle avec une dizaine de dépassements

Artem Markelov a fait le spectacle avec une dizaine de dépassements
10/17

Photo de: FIA Formula 2

Maximilian Günther et Jack Aitken, quant à eux, ont bataillé pour la huitième place

Maximilian Günther et Jack Aitken, quant à eux, ont bataillé pour la huitième place
11/17

Photo de: FIA Formula 2

Nyck de Vries a pris la tête de la Course Sprint au départ, mais sa stratégie n'a pas payé

Nyck de Vries a pris la tête de la Course Sprint au départ, mais sa stratégie n'a pas payé
12/17

Photo de: FIA Formula 2

Désastre pour les ART, qui ont calé avant l'extinction des feux

Désastre pour les ART, qui ont calé avant l'extinction des feux
13/17

Photo de: FIA Formula 2

C'est Artem Markelov qui a remporté la victoire...

C'est Artem Markelov qui a remporté la victoire...
14/17

Photo de: FIA Formula 2

... sa septième en GP2/F2

... sa septième en GP2/F2
15/17

Photo de: FIA Formula 2

Maximilian Günther était ravi de la deuxième place pour son premier week-end

Maximilian Günther était ravi de la deuxième place pour son premier week-end
16/17

Photo de: FIA Formula 2

Ces 20 jeunes loups seront de retour à Bakou, dans trois semaines !

Ces 20 jeunes loups seront de retour à Bakou, dans trois semaines !
17/17

Photo de: FIA Formula 2

Prochain article FIA F2
Guide 2018 - Le plateau Formule 2 passé au crible

Article précédent

Guide 2018 - Le plateau Formule 2 passé au crible

Article suivant

Albon et Russell émergent du chaos à Bakou

Albon et Russell émergent du chaos à Bakou
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Bahreïn
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Lando Norris
Équipes Carlin
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course