Bilan mi-saison : GP2 Series

Le numéro 55 du GP2 Insider, le magazine au format électronique fourni par la série, se demande si la saison 2012 est la meilleure jamais connue

Le numéro 55 du GP2 Insider, le magazine au format électronique fourni par la série, se demande si la saison 2012 est la meilleure jamais connue. Difficile de l’affirmer avec aplomb, même si l’édition 2012 possède des atouts certains en affrontant des débutants prometteurs à des pilotes plus expérimentés.

Le championnat reste serré, même si en haut du tableau, Luiz Razia (Arden International) et Davide Valsecchi (DAMS) semblent instaurer un duel pour le titre, 7 point les séparant. Les deux pilotes Lotus GP Esteban Gutiérrez et James Calado suivent, tandis que le rookie Britannique devra gérer une lutte serrée avec Giedo van der Garde (Caterham Racing) et Max Chilton (Carlin). Ces trois pilotes se tiennent en effet en 8 longueurs.

La course la plus marquante de la saison a sûrement été la course sprint de Valence, où la résistance héroïque de James Calado face à Fabio Leimer avait tenu en haleine le spectateur. Pour Luiz Razia, qui s’est faufilé vers la victoire à cette occasion, la quête de la tête du championnat ne faisait que s’intensifier, tandis que Davide Valsecchi, après une domination prononcée en début de saison, perdait temporairement pied, mais il a déjà connu une phase creuse, ce qui n'est pas réellement le cas du Brésilien.

Il sera intéressant de surveiller Fabio Leimer pour la suite de la saison : le pilote Racing Engineering a souvent montré une pointe de vitesse conséquente, et a dû laisser filer une victoire en course longue à Silverstone, la voiture de sécurité entrant en piste au moment où le Suisse entrait au stand. Son coéquipier Nathanaël Berthon n’est pas en reste, ayant conclu la première partie de saison avec une deuxième place. Mais un autre Français, Tom Dillmann (Rapax), a démontré un potentiel certain en début de saison et suscite l’espoir du public – Français mais pas seulement – quant à son retour. Vainqueur en course sprint au Bahreïn, l’Alsacien a dû gérer des difficultés pour amener le budget adéquat durant une majeure partie de la saison. Pour finir, la France peut se réjouir d’amener quatre pilotes à se distinguer : les équipes DAMS et Lotus GP sont en effet à la lutte pour remporter le championnat équipes, avec deux duos de pilotes similaires, alliant pilotes expérimentés et débutants de talent. Si l'écart entre Valsecchi et Felipe Nasr demeure important au sein de DAMS, la lutte interne des pilotes Lotus GP aura été prenante : Esteban Gutiérrez a pris l’ascendant lors des dernières courses, profitant notamment de deux victoires en course longue où le déploiement de la voiture de sécurité aura, par deux fois, avantagé le Mexicain face à James Calado d’une part, Fabio Leimer d’autre part. Mais n’est-ce pas le rôle du pilote de profiter des conditions, surtout lors de moments comme tels où il faut également figurer en bonne position ? N'oublions jamais que les événements n'arrivent jamais par hasard en sport automobile.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Giedo van der Garde , Davide Valsecchi , Tom Dillmann , Fabio Leimer , Luiz Razia , Max Chilton , Esteban Gutiérrez , Nathanaël Berthon , Felipe Nasr , James Calado
Équipes Carlin , Racing Engineering , DAMS
Type d'article Actualités