C1 - Markelov chipe une victoire étrange à Nato

partages
commentaires
C1 - Markelov chipe une victoire étrange à Nato
Par : Benjamin Vinel
27 mai 2016 à 10:51

Artem Markelov a remporté une victoire étonnante en Principauté depuis la 15e place de la grille de départ, lors d'une course marquée par de nombreux accidents.

Norman Nato, Racing Engineering
Mitch Evans, Pertamina Campos Racing
Oliver Rowland, MP Motorsport
Pierre Gasly, Prema Powerteam
Jimmy Eriksson, Arden International
Nicholas Latifi, DAMS
Sergey Sirotkin, ART Grand Prix
Nabil Jeffri, Arden International
Jordan King, Racing Engineering
Luca Ghiotto, Trident
Norman Nato, Racing Engineering
Artem Markelov, RUSSIAN TIME

Au départ, Nato s'est emparé de la tête de la course grâce à un départ canon depuis la deuxième place de la grille alors que Sergey Sirotkin, en pole position, n'a pas pris un bon envol et a tout juste conservé la deuxième place devant Jordan King et Mitch Evans.

Tandis que Nato maintenait Sirotkin à une seconde, la première moitié de la course a été le théâtre d'un long duel entre Evans et Rowland pour la quatrième place. Coupant la chicane pour conserver l'avantage, le pilote Campos a été pénalisé de cinq secondes par les commissaires, au bénéfice de Rowland.

Multiples accidents

La voiture de sécurité virtuelle a été déployée pendant une minute à mi-course, suite à un accrochage entre Pierre Gasly et Jimmy Eriksson, le Français percutant l'arrière de son rival au freinage de la sortie de la Piscine. Les deux hommes ont toutefois pu continuer la course.

La course s'est animée par la suite, Nicholas Latifi abordant le tunnel à côté d'Artem Markelov. Le pilote DAMS n'est pas parvenu à maintenir sa trajectoire à l'extérieur et a percuté le mur.

C'est ensuite Sergey Sirotkin, qui était sur le talons de Nato, qui a perdu le contrôle de sa monoplace à la sortie de la Piscine et a tapé le mur. Nouvel abandon en course principale pour le pilote ART et très mauvaise opération au championnat.

Nabil Jeffri, quant à lui, a heurté le mur à la Rascasse, contraint à l'abandon. Quatre accidents en moins de dix minutes !

Nato a continué à faire la course en tête pendant que ses plus proches rivaux étaient éliminés : King est parti à la faute et a touché le mur. Le Britannique est rentré au stand mais a été contraint à l'abandon. Lynn, de son côté, a déclaré à la radio être victime d'une crevaison, mais a pu rallier son stand et effectuer son changement de pneus obligatoire.

Markelov gagne du temps sous VSC

L'arrêt au stand de Nato ne s'est toutefois pas passé sans accroc, le Cannois perdant quelques secondes et se retrouvant sous la pression de Rowland. Quant à Ghiotto, il a immobilisé sa Trident en bord de piste alors qu'il était dans la bataille pour la huitième place, synonyme de pole position de la course sprint.

Cet incident a joué un rôle crucial dans la victoire, puisque la voiture de sécurité virtuelle a été déployée pour une énième fois lors de cette course. Artem Markelov, qui menait la course car il ne s'était pas encore arrêté au stand, a creusé un écart de plus de 35 secondes supplémentaires lors de ces deux tours sous le régime de la voiture de sécurité virtuelle, même si cela représente moins de temps à vitesse réelle puisque ces 35 secondes ont été obtenues à rythme réduit.

Le pilote Russian Time s'est arrêté au stand à deux tours du drapeau à damier et a ainsi repris la piste sous le nez de la Racing Engineering de Nato !

Victoire de Markelov

Markelov remporte donc sa première victoire en GP2 sur le prestigieux circuit de Monaco, mais a-t-il respecté le rythme prescrit sous voiture de sécurité virtuelle ? Nato est deuxième devant Rowland. Lynn et Evans complètent le top 5 devant Marciello, Giovinazzi et Kirchhöfer. Giovinazzi a toutefois été pénalisé de cinq secondes pour avoir tiré avantage d'une sortie de piste, et c'est Nobuharu Matsushita qui hérite de la pole position de la course sprint.

Auteur du meilleur tour en course, Gasly n'a pas marqué de points pour autant, s'étant classé hors du top 10.

Monaco - Course Principale

  Pilote Équipe Tps/Écart
1  Artem Markelov Russian Time 1:01:27.183
2  Norman Nato Racing Engineering 1.541
3  Oliver Rowland MP Motorsport 3.187
4  Alex Lynn DAMS 8.239
5  Mitch Evans Campos Racing 11.723
6  Raffaele Marciello Russian Time 15.025
7  Marvin Kirchhöfer Carlin 21.153
8  Nobuharu Matsushita ART Grand Prix 21.582
9  Daniël de Jong MP Motorsport 22.343
10  Arthur Pic Rapax 23.333
11  Antonio Giovinazzi PREMA Racing 25.037
12  Sergio Canamasas Carlin 30.192
13  Sean Gelael Campos Racing 31.295
14  Gustav Malja Rapax 39.900
15  Pierre Gasly PREMA Racing 49.748
16  Philo Paz Armand Trident 1 tour
Ab  Luca Ghiotto Trident  
Ab  Jimmy Eriksson Arden International  
Ab  Jordan King Racing Engineering  
Ab  Nabil Jeffri Arden International  
Ab  Sergey Sirotkin ART Grand Prix  
Ab  Nicholas Latifi DAMS  
Article suivant
Pierre Gasly exclu des qualifications

Article précédent

Pierre Gasly exclu des qualifications

Article suivant

Comment Markelov a arraché une victoire improbable à Monaco

Comment Markelov a arraché une victoire improbable à Monaco
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Événement Monaco
Lieu Monte Carlo
Pilotes Sergey Sirotkin , Norman Nato , Artem Markelov
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course