WRC
22 janv.
-
26 janv.
Jour 1 dans
07 Heures
:
40 Minutes
:
53 Secondes
13 févr.
-
16 févr.
Prochain événement dans
20 jours
Dakar
05 janv.
-
17 janv.
Événement terminé
Formule E
17 janv.
-
18 janv.
Événement terminé
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
21 jours
WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
29 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
48 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
41 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
55 jours

Carlin se considérera responsable d'un échec de Norris

partages
commentaires
Carlin se considérera responsable d'un échec de Norris
Par :
17 janv. 2018 à 18:30

Alors que Lando Norris va se lancer à l'assaut d'un sixième titre en quatre années de monoplace, celui de Formule 2, l'écurie Carlin est déjà prête à endosser la responsabilité d'un possible échec.

Lando Norris, Carlin Dallara F317 - Volkswagen
Lando Norris, Campos Racing
Lando Norris, Carlin Dallara F317 - Volkswagen
Trevor Carlin (Carlin)
Lando Norris, Campos Racing
Lando Norris, Campos Racing
Lando Norris, McLaren
Lando Norris, Campos Racing
Sergio Sette Camara, MP Motorsport
Lando Norris, Campos Racing
Lando Norris, Campos Racing

Certes, la nouvelle monoplace qui fera ses débuts cette saison représentera l'opportunité pour chaque équipe de progresser plus facilement dans la hiérarchie, mais toujours est-il que Carlin devra faire ses preuves pour permettre à celui qui a mené la structure britannique au titre en MSA Formula et en F3 Europe de récidiver au sommet des formules de promotion.

Norris lui-même a reconnu qu'il prenait là un risque, et lorsque Motorsport.com demande à Trevor Carlin pourquoi, ce dernier répond : "C'est parce que nous n'avons pas fait nos preuves, donc évidemment, c'est un risque. Mais [Norris] pense que c'est un risque qui vaut la peine d'être pris."

"Il faut lui rendre hommage, il est prêt à travailler dur. Il lui faudra peut-être travailler plus dur pour obtenir des résultats avec nous qu'avec Prema ou ART, par exemple. Bravo à lui d'être prêt à contribuer à un nouveau projet et à en être le leader. C'est un risque de sa part, vraiment, mais nous savons tous à quel point il est bon. S'il n'est pas performant, la responsabilité sera sur nos épaules, et nous sommes parfaitement prêts à l'accepter."

Carlin évoluait en GP2 de 2011 à 2016, jouant la victoire avec Max Chilton et Felipe Nasr, mais les autres résultats étaient relativement décevants. Avec un duo composé de Sergio Canamasas et Marvin Kirchhöfer la dernière année, elle n'avait obtenu qu'un podium, et sa dernière victoire datait de 2014.

En revanche, cette saison, le team anglais associera Norris à Sérgio Sette Câmara, qui a effectué des progrès notables au fil de sa première campagne en F2 la saison passée, et lorsque nous lui demandons si ces recrues ont convaincu l'équipe de faire son retour dans l'antichambre de la Formule 1, Carlin répond : "Absolument, à 100%."

"Il n'y avait aucun intérêt à ce que nous fassions notre retour de la même manière que quand nous sommes partis – avec des pilotes moyens et un budget moyen. Nous voulions de bons pilotes et un bon budget. C'est la seule façon d'être compétitif en F2."

"Quand on a deux pilotes qui se poussent dans leurs retranchements au sein d'une bonne équipe bien financée, alors on peut évoluer aux avant-postes. Prema l'a prouvé en 2016 avec Giovinazzi et Gasly, c'était un excellent line-up et ils se poussaient à la folie. Les résultats en sont la preuve."

"Donc avec Lando et Sérgio... Sérgio est expérimenté, il a gagné une course et il est rapide. Il fait du bon travail, il voulait apprendre la F2 en 2017 et c'est ce qu'il a fait."

Le titre est "absolument irréaliste"

Face à une écurie Prema qui a dominé les deux dernières campagnes de la discipline, la tâche ne sera toutefois pas aisée pour Carlin et ses hommes. Réaliste, Trevor est conscient qu'il faudra un petit temps d'adaptation malgré les nombreux succès récents de Norris.

"De notre point de vue, remporter le championnat ainsi est absolument irréaliste ; être compétitif avec constance est une ambition réaliste", déclare-t-il dans les colonnes du magazine MotorSport. "Nous aimerions évoluer à l'avant régulièrement. Si nous le faisons plus régulièrement que la concurrence, alors nous aurons une chance de remporter le championnat. Un top 5 serait génial pour nous."

"Il y a 12 mois, la meilleure équipe de F3 était Prema. Et maintenant, c'est nous. Actuellement, la meilleure équipe de F2 est Prema et il n'y a aucune raison pour que nous ne puissions pas être la meilleure équipe de F2 dans 12 mois."

Propos recueillis par Alex Kalinauckas

 
Article suivant
L'avenir de Fukuzumi et Matsushita est dévoilé

Article précédent

L'avenir de Fukuzumi et Matsushita est dévoilé

Article suivant

Protégé de Mercedes F1, Russell rejoint la F2

Protégé de Mercedes F1, Russell rejoint la F2
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries FIA F2
Pilotes Sérgio Sette Câmara , Lando Norris
Équipes Carlin
Auteur Alex Kalinauckas