Charles Pic's Chronicle : Nouveau podium en Hongrie

Après avoir signé la pole position en Allemagne, Charles Pic arrivait avec la même ambition à Budapest

Après avoir signé la pole position en Allemagne, Charles Pic arrivait avec la même ambition à Budapest. Cependant, le Hungaroring est un circuit similaire à Monaco et il a rencontré des problèmes de trafic lors des qualifications, en buttant sur Pal Varhaug dans son tour le plus rapide.

Malgré ce contretemps dans l’exercice du tour rapide, Charles est tout de même parvenu à se qualifier en quatrième position. Une bonne place sur la grille de départ pour espérer signer un bon résultat dans la course longue.

"Les qualifications se sont plutôt bien passées mais nous avons eu un peu de trafic, comme la plupart des pilotes en Hongrie. Je pense que nous étions dans le coup pour jouer la pole position, mais Pal Varhaug me gêne dans mon tour rapide. Je termine tout de même en quatrième position, ce qui était un bon résultat," a déclaré Pic.

Auteur d’un bon départ, Charles est rapidement propulsé dans le trio de tête avant de se faire dépasser par Romain Grosjean lors du premier relais. Un instant clé dans la course du jeune Français puisqu’il estime que c’est lors de ce premier relais qu’il a perdu la course.

Après un arrêt aux stands parfaitement exécuté par son équipe, Charles ressort devant Luiz Razia mais il occupe toujours la quatrième place. Profitant d’un drive-through infligé à Marcus Ericsson et d’une mauvaise gestion des pneumatiques de Luca Filippi, il remonte jusqu’à la deuxième place de cette course. Mais c’est un Charles déçu qui sort de sa monoplace, pensant que la victoire était possible, sans un premier relais moins rapide que prévu.

"Lors de la première course, je prends un bon départ mais dans le premier relais, je perds un peu de temps sur Romain Grosjean et c’est à cet instant que l’on perd la victoire. On fait un bon deuxième relais, où l’on est plus rapide que lui lors des cinq derniers tours. On termine donc à la deuxième place, ce qui est un bon résultat," a ajouté le pilote désormais soutenu par Lagardère.

En Hongrie, la deuxième course du week-end a plus ressemblé à une loterie tant les conditions de piste étaient difficiles à analyser. Malgré un bon départ, Charles a, comme au Nürburgring, souffert d’une monoplace à la peine sous la pluie.

Barwa Addax a pris le choix de faire rentrer tôt son pilote afin qu’il puisse chausser les pneus slicks mais une voiture de sécurité est venue contrarier les plans du Français, qui a chuté à la dixième place. En fin de course, c’est un nouveau choix stratégique qui l’a fait plonger au classement, chaussé de pneus slicks, il n’a pas pu rivaliser avec les pilotes équipés de pneus pluie alors que les conditions étaient redevenues précaires.

"L’objectif de la deuxième course était de remonter dans le classement afin de prendre des points. Je pars en septième position mais dès le premier virage, je suis déjà troisième. Sur la première partie de la course, je reste en troisième position jusqu’à ce que l’on s’arrête pour chausser les pneus slicks," a expliqué le pilote tricolore.

"La voiture de sécurité entre en piste en même temps que je m’arrête. Le pilote de la safety car fait une erreur puisqu’il doit déclencher le feu vert pour que je le dépasse afin de le doubler. Il m’a gardé derrière lui pendant plus de la moitié du tour, ce qui m’a fait perdre 45 secondes. Après mon arrêt, j’aurais dû ressortir en première ou deuxième position, mais au lieu de cela, je suis dixième. A la fin de la course, on fait un mauvais choix tactique puisque l’on reste en piste avec les pneus slicks alors que l’averse redoublait. C’était une course avec des conditions piégeuses et nous n’avons pas eu de réussite avec la voiture de sécurité."

"Cependant, nous étions performants ce week-end et c’est ce qu’il faut retenir. Il faut maintenant se concentrer sur Spa-Francorchamps où il faudra essayer d’accrocher un Top 5 en qualifications et se battre pour la pole position si nous avons le rythme. Il faudra prendre des points dans les deux courses si possible."

On avait déjà pu le constater en Allemagne, et cela s’est répété en Hongrie, la monoplace de Charles n’est pas la plus rapide sous la pluie. Il va profiter des quatre semaines de pause pour travailler sur les réglages avec son équipe pour préparer au mieux le meeting belge, souvent sujet aux précipitations.

"Honnêtement, sur le premier relais de la deuxième course, le rythme n’était pas vraiment là. Il y a quelque chose que nous n’avons pas encore compris sur les réglages de la voiture lorsque nous roulons sous la pluie. Il va falloir travailler sur cela pour Spa, où il y a de fortes chances de pluie."

"L’objectif de cette fin de saison sera de continuer de faire mon boulot, de continuer de travailler dur avec l’équipe et de ne pas faire d’erreur. Mon objectif est de me donner à 100% et ensuite, on verra bien après Monza où nous nous situons au championnat."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries FIA F2
Pilotes Luca Filippi , Romain Grosjean , Luiz Razia , Marcus Ericsson , Charles Pic , Pal Varhaug
Type d'article Actualités